Elections au Mali : Quel rôle pour les jeunes dans le processus électoral malien ?

20

Pour une participation effective des jeunes dans le processus électoral, l’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (AJCAD) Mali a initié plusieurs activités de mobilisations, observations et assistance aux électeurs et d’analyse des projets de société pendant les élections présidentielles du 29 Juillet 2018. Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui aux actions citoyennes pour des élections participatives au Mali(PACEPAM) financé par OSIWA.

En atelier à Bamako, plusieurs jeunes venus de différentes localités ont étudié les projets de société des candidats à la présidentielle du 29 juillet 2018. Au Mali, plus de 60% de la population a moins de 35 ans. Selon AJCAD-Mali, cette franche démographique importante de la population doit être active et participer de manière responsable à l’élaboration, la mise en œuvre et le contrôle des politiques publiques locales.

Pour les jeunes, cela s’avère important vu la fracture sociale due à la crise sécuritaire et politique, la récupération des jeunes par les groupements d’extrémistes survenues dans les dernières années. Une solution consensuelle pour faire face à ces différents défis est l’intensification de la prise en compte des jeunes dans les orientations politiques et sociales à chaque niveau ( local, National et international).

En plus du climat d’insécurité caractérisée par la menace terroriste et le développement de la criminalité organisée dans le nord et le centre du pays, le climat de méfiance entre citoyens et acteurs politiques s’est profondément exacerbé créant une atmosphère délétère sur le plan politique et social. Cette méfiance qui se manifeste par la non-participation des citoyens aux processus électoraux est emblématique du fossé qui existe, depuis de nombreuses années, entre acteurs civils et politiques.

Les taux de participation aux élections restent très bas tant au niveau des élections nationales à l’exemple des législatives qui ont été de 37% (rapport d’observation de l’union Européenne des élections législatives du 17 Décembre 2013) que sur le plan local des scrutins municipaux précédentes (26 %selon le consortium OSC Mali pour l’observation des élections communales du 20 Novembre 2016).

Depuis la présidentielle de 2013, le taux de participation (prés de 50 selon le rapport d’observation de l’Union Européenne) ne cesse de chuter en dépit de la grande ferveur qu’on pouvait observer en Juillet et aout 2013.

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here