Campagne nationale de reboisement : Les autorités annoncent le reboisement de 34 680 hectares

8
Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Keita Aida M’BO, a donné le coup d’envoi de la 24e édition de la campagne nationale de reboisement, a juillet à Fana. Le thème retenu cette année est : « Changeons de comportement pour réussir la lutte contre les effets du changement climatique ». Pour cette édition, 34 680 ha toutes catégories de plantation confondues seront reboisées. Le Mali est un pays sahélien et désertique sur les deux tiers (2/3) de sa superficie. Il est confronté depuis ces dernières décennies à de nombreux défis environnementaux liés à la dégradation des ressources naturelles affectant le cadre de vie des populations. Aussi les effets cumulés de la démographie galopante et la pauvreté des populations ont contribué à amplifier ces problèmes de dégradation, à travers une forte pression exercée par l’homme et le bétail sur les ressources naturelles pour la satisfaction des besoins. Les conséquences de ces phénomènes sont entre autres la disparition des forets, de la faune, l’encroûtement des sols, la formation de dunes, le comblement des bas fonds, des lits des cours d’eau et la migration de la faune sauvage vers les plus sécurisées. L’analyse de l’évolution des surfaces boisées au Mali fait ressortir une diminution drastique et continue du couvert végétal à cause de la coupure abusive des arbres. C’est pour lutte contre ces phénomènes, que le gouvernement du Mali avec de ses partenaires, organise chaque année la campagne nationale de reboisement dont l’édition 2018 a été lancée, le mercredi 25 juillet 2018 dans la commune de Fana, par le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, Keita Aida M’Bo. Cette année, la campagne nationale le reboisement de 34 680 hectares à travers le pays, la restauration des sites miniers, la mise en défens de forets villageoises, la conduite de Régénérations Naturelles Assistées (RNA) et des travaux de lutte anti érosive. Selon Keita Aida M’Bo, la campagne s’emploiera non seulement à consolider les acquis antérieurs, mais également à mobiliser toutes les forces vives de la nation autour des activités de lutte contre la désertification. Elle a exhorté les populations de toutes les régions du Mali à s’engager dans la plantation d’arbres et leur entretien. Enfin elle a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur engagement aux cotés du Mali dans le combat contre la désertification et le changement climatique. Ousmane Daou Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here