Présidentielle du 29 juillet : Pour quelle raison Boua Ta Bla ?

20

En Afrique, en général et au Mali, particulièrement, l’opposition se doit de revoir sa copie… N’importe qui ne doit pas bénéficier du statut de « chef de file ». On est en train de faire croire à l’opinion nationale et internationale que le premier mandat d’IBK à Koulouba frôle un vide constitutionnel. Pourtant, même si on n’est pas président de la République, on peut bien servir à son pays. L’une des raisons qui devrait faire que IBK doit rébeloter est le Mécanisme de Coordination et de Suivi-évaluation.

La coordination de la mise en œuvre du programme 2018-2023  et son suivi évaluation feront l’objet  d’un examen périodique. Un mécanisme de coordination et de suivi évaluation sera bâti à cet effet.

L’atteinte de l’objectif commun, assurer la paix, la cohésion sociale et le bien-être des populations exige une mobilisation de tous les fils et filles du pays pour la mise en œuvre du programme présidentiel. Pour assurer une mise en œuvre efficace et efficiente du programme, il sera procédé à la mise en place d’un dispositif de coordination et de suivi évaluation.

Ce dispositif visera à assurer un suivi continu des performances dans les différents domaines du programme, d’établir une relation de travail collaboratif entre plusieurs acteurs étatiques et non étatiques des niveaux national, régional et local.

Il permettra d’analyser les progrès accomplis, de détecter les obstacles et contraintes dans la mise en œuvre et de visualiser l’impact futur du programme.

Daouda Siaka BALLO

Echos Medias

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here