15 Ministres-secrétaires généraux de la Présidence (1968-2018)

4

Véritables chefs de l’administration présidentielle, ces grands commis de l’Etat ne résident pas à Koulouba. Mais, ils occupent des bureaux qui sont toujours au sein du palais présidentiel. Ces premiers collaborateurs des chefs d’Etat sont :
1- Bakara Diallo : Du 06 février au 19 novembre 1968.
2 – Sékou Sangaré : Du 31 janvier au 24 juin 1983.
3 – Mohamed Alhousseyni Touré (deux fois) : Du 24 juin 1983 au 15 février 1988 puis du 16 octobre 2014 au 30 août 2016.
4 – Diango Cissoko (deux fois) : Du 15 février 1988 au 26 mars1991 puis du 26 janvier 2008 au 16 mai 2011.
5 – Soumaïla Cissé : Du 24 juillet 1992 au 07 novembre 1993.
6 – Ahmed El Madani Diallo : Du 07 novembre 1993 au 26 septembre 1997.
7- Boubacar Gaoussou Diarra : Du 26 septembre 1997 au 12 août 1999.
8 – Modibo Kéïta : Du 12 août 1999 au 20 mars 2002.
9 – Mahamadou Magassouba : Du 20 mars au 09 juin 2002.
10 – Modibo Sidibé : Du 09 juin 2002 au 28 septembre 2007.Remplacé par Diango Cissoko.
11 – Baba Berthé : Du 16 mai 2011 au 15 décembre 2012.
12 – Ousmane Sy : Du 21 décembre 2012 au 09 septembre 2013.
13 – Toumani Djimé Diallo : Du 09 septembre 2013 au 16 octobre 2014. Remplacé par Mohamed A. Touré.
14 – Soumeylou Boubèye Maïga : Du 30 août 2016 au 30 décembre 2017.
15 – Moustapha Ben Barka : L’actuel ministre-secrétaire général est en poste depuis le 30 décembre 2017.

Qui sera le (ou la) prochain (e) locataire du Palais de Koulouba ?
l’issue de l’élection présidentielle, 6ème du genre au Mali sous la démocratie pluraliste, l’on connaitra le futur président de la République du pays. Ce prochain locataire du Palais de Koulouba (soit le sortant IBK, soit un nouveau) figure parmi les 24 candidats en lice pour le scrutin de ce 29 juillet. Dans l’ordre d’enregistrement de leurs candidatures à la Cour Constitutionnelle, ils sont : 1- Ibrahim Boubacar Kéïta; 2 – Alou Boubacar Diallo; 3 – Dr Choguel K. Maïga; 4 – Harouna Sankaré ; 5 – Housseini Amion Guindo; 6 – Mamadou Oumar Sidibé; 7- Soumaïla Cissé ; 8-Dramane Dembélé; 9 – Moussa Sinko Coulibaly ; 10-Dr Cheick Modibo Diarra ; 11 – Niankoro Yeah Samaké ; 12 – Modibo Koné; 13 – Daba Diawara; 14-Mamadou Igor Diarra; 15 – Me Mohamed Ali Bathily; 16-Mamadou Traoré ; 17-Modibo Sidibé ; 18 – Dr Hamadoun Touré; 19 – Modibo Kadjoké; 20 – Adama Kané ; 21 – Kalfa Sanogo; 22 – Mme Kanté Djénéba N’Diaye; 23 – Dr Oumar Mariko; 24 – Me Mountaga Tall.
Parmi eux, l’ancien ministre Mamadou Igor Diarra qui a curieusement promis, face à la presse, lors du lancement de sa campagne le 7 juillet, que s’il était élu, il allait “transformer le Palais de Koulouba en Musée d’histoire contemporaine du Mali et ainsi valoriser ce vaste espace sur lequel s’étend ce palais”.
Pour l’instant, au cas où aucun des 24 candidats en lice ce 29 juillet ne parvenait pas à obtenir la majorité absolue (50+0,1%) des suffrages valablement exprimés, un second tour (prévu le 12 août prochain) mettrait en compétitions les deux premiers arrivés du tour précédent. Le vainqueur final s’installera alors, pour les cinq années à venir, dans le fauteuil présidentiel à Koulouba où se trouve également sa résidence officielle.
Rassemblés par La Rédaction

Sources consultées :
– Andrée Dore-Audibert : “Une décolonisation pacifique. Chroniques pour l’histoire “, Karthala, Paris, 1999 ; 360p.
– Andriamirado Sennen (texte original) et Andriamirado Virginie (nouvelle édition) : “Le Mali Aujourd’hui”, Les Editions du Jaguar, Paris, 2003 ; 256p.
– Campmas Pierre : “L’Union Soudanaise R.D.A : l’histoire d’un grand parti politique africain. Tome premier (1946 – 1960)”, ACCT-UNICONTI, Paris, 1988 ; 240p.
– Cissé Ansoumane dit Karamoko : “Lettre ouverte à IBK : Nécessité de baptiser le Palais de Koulouba au nom de l’Empereur Kaya Maghan Cissé “, La Sirène, Hebdo N°108 du 4 mai 2017, P.7.
– Cissé Moussa : “Ibrahim Boubacar Kéïta, un destin d’exception “, L’Harmattan, Paris, 2017 ; 252p.
– Comité d’organisation du Cinquantenaire du Mali : “Livre d’Or du Cinquantenaire de l’Indépendance du Mali “, Ouvrage collectif, Co-édition José Ichay et Maprodis-Mali, Bamako, 2012 ; 408p.
– De Benoist Joseph Roger : “L’Afrique Occidentale Française de 1944 à 1960 “, Les Nouvelles Editions Africaines, Dakar, 1982 ; 622p.
– Dembélé Nouhoum : “Mamadou Igor Diarra candidat à la présidentielle : ”J’ambitionne transformer le Palais de Koulouba en un musée contemporain” “, Le Pouce, Bihebdo N°970 du 09 juillet 2018, P.2.
– Diagouraga Modibo : “Modibo Kéïta : Un destin”, L’Harmattan, Paris, 2005, 176p.
– Diallo Siradiou : “Moussa Traoré”, Compilation d’images annotées, Les Editions du Jaguar / Les Editions Jeune Afrique, Paris, 1989 ; 222p.
– Doumbi-Fakoly : “Le Mali sous Alpha Oumar Konaré”, Silex/Nouvelles du Sud, Paris, 2002 ; 216p. Et “Le Mali sous Amadou Toumani Touré (Acte 1) ” Editions Menaibuc, Paris, 2006, 140p.
– Doussou Djiré : “Koulouba : Si le Palais nous était conté… “in” Notre Mali 1960 – 2010 “, ouvrage collectif, AMAP, Bamako, 2010 ; PP.101-104.
– Fofana Cheick Abdel Kader : “Koulouba : Une victoire de la volonté humaine sur la nature ” in L’Essor Quotidien N° 15 710 du 29 mai 2006, P.4.
– Guindo Bouréïma : “Mamadou Igor Diarra face à la presse lors du lancement de sa campagne promet de transformer le Palais de Koulouba en musée”, Le Pays, Quotidien N°392 du 09 juillet 2018, P.2.
– Guissé Amadou Malick : “Bamako. Des origines à 1940”, Imprim’Vert, FSC, 2010 ; 112p.
– Kamian Bakari : “Centenaire du Palais de Koulouba : 1906 – 2006”, Opuscule du Comité du Centenaire, Présidence de la République, Bamako, Mai 2006 ; 30p.
– Kéïta Raphaël Théophile : “Le Soudan, colonie française. (Institutions politiques et administratives du XVe siècle à 1930) “, Edition Rame Impression, Bamako, 2012, 351p.
– Konaré Alpha Oumar et Adam Bâ : “Grandes Dates du Mali” EDIM, Bamako, 1983 ; 284p.
– Konaté Doulaye : “Travail de mémoire et construction nationale au Mali “, L’Harmattan, Paris, 2006 ; 122p.
– Konaté Mamadou : “Les musées, les galeries et le village artisanal de Bamako : une synergie pour l’épanouissement du tourisme malien “, Mémoire de DUT, IUG de Bamako, 2007 in www.memoireonline.com, mis en ligne le 9 juin 2015.
– La Rédaction : “Dossier Palais de Koulouba (06 février 1968 – 06 février 2018) : 15 Ministres-Secrétaires Généraux de la Présidence en 50 ans “, Aujourd’hui Mali, hebdo N°105 du 09 février 2018, PP.9-16.
– Ouvrage collectif : “Le Mali de 1968 à 1988. Du CMLN à l’UDPM”, AMAP, Bamako, 1988 ; 90p.
– Philippe Sébastien : “Une histoire de Bamako “, Grandvaux, Paris, 2009 ; 280p.
– Sanankoua Bintou : “La chute de Modibo Kéïta”, Editions Chaka, Paris, 1990 ; 188p.
– Segbedji Bruno Djito : “Mamadou Igor Diarra prône un Etat sobre : ”Faire du Palais de Koulouba un grand musée” “, Mali Horizon, Hebdo N°38 du 09 juillet 2018, P.4.
– Sidibé Oumar B. : “Présidentielle du 29 juillet : Mamadou Igor Diarra présente un projet radical de transformation du Mali en 7 axes, 12 travaux et 99 mesures “, L’Indicateur du Renouveau, Quotidien N°2670 du 09 juillet 2018, P.3.
– Sissoko Fousseyni : ”Koulouba, le Palais du Mali”, livre de Sébastien Philippe””, Compte rendu in Le Soir de Bamako, quotidien N°4599 du 13 avril 2017, P.10.
– Togola Salim : “Le Palais de Koulouba a cent ans : La colline du pouvoir en fête ” (P.3) et Kéïta Madiba : “Palais de Koulouba : La légende du siècle ” (PP.8-9) in L’Essor Quotidien N° 15 709 du 26 mai 2006.
*

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here