Banditisme à Bamako : Le faux gendarme Bakary Traoré aux arrêts

16

Bakary Traoré âgé d'une trentaine d’années environ a été arrêté par la gendarmerie de Sénou pour viol, usurpation d’identité, détention illégale d'arme à feu et de matériels militaires.

À Sénou la population se plaignaient de cet homme depuis un moment et il faisait des patrouilles lui seul sur des grands axes et prenait même des contraventions avec des gens.
Il y a quelque jour, une dame accompagnée de son mari est venue se plaindre qu'elle a été violée par un gendarme de service à la gendarmerie de Sénou, suite à leur interpellation la nuit.
Le Commandant de Brigade, Major Moussa Touré, très étonné d'un tel attitude de la part d’un gendarme a demandé à la dame de raconter les faits.
En fait, la dame était sur la moto avec son mari et elle fut interpellée par le faux gendarme en la personne de Bakary Traoré qui leur a demandé les pièces et malheureusement la dame n’était pas en possession de ses papiers.
C’est en ce moment que le Sieur Bakary en tenue correcte de gendarme a alors demandé au Monsieur d'aller chercher les pièces de la dame ou a défaut de verser une somme de 20 000F CFA.
Une fois le Monsieur parti, Bakary a braqué la dame avec son pistolet et l’emmener en lieu sur pour la violer.

Informé, le Commandant Touré de la Brigade territoriale (BT) de Sénou et son équipe ont vite ouvert les enquêtes. Une semaine plu tard, les investigations leurs ont permis d’interpeller Bakary Traoré le 3 juillet 2018, qui selon beaucoup de personnes est porteurs d’uniforme. Mais où?
Dans ses dépositions, il a essayé de mentir qu'il est gendarme de son état mais de promotion non fondée.
Une perquisition à son domicile a permis à l’équipe de la BT de découvrir un sac rempli de tenues militaires et de gendarmes, une arme à feu, des sacs et des portefeuilles arrachés à ses victimes lors de ses patrouilles individuelles, des pièces d’identité et une moto Djakarta neuve dont il dit avoir payé.

Il a fallu qu'il soit aux arrêts pour que les plaignantes viennent. L’homme faisait ce sale boulot depuis longtemps et il a abusé de beaucoup de femmes qui ont hontes de se déclarer.

Les investigations continuent toujours avec la BT de Sénou pour savoir comment est ce qu'il en est arrivé là.
Selon le malfrat lui-même, c'est le manque de femme qui lui a poussé de faire ce sale travail.

« Nous demandons encore à la population de collaborer avec les forces de l'ordre pour leur propre sécurité », a déclaré le Commandant de Brigade le Major Moussa Touré de la Brigade Territoriale de Sénou.

Mariam Konaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here