Communiqué du Pool d’Observation Citoyenne du Mali (POCIM)

24

Le Pool d’Observation Citoyenne du Mali (POCIM) a déployé plus de 2.000 Observateurs, pour observer le premier tour de l’élection Présidentielle du 29 juillet 2018 au Mali.

À la mi-journée, le POCIM a relevé plusieurs incidents relatifs, entre autres :
- aux actes de violence dans les bureaux de vote ;
- aux procédures d’identification des électeurs ;
- et aux cas d’intimidation, de fait de campagne et d’absence de matériels de vote (lampe torche, urne, isoloir, mauvaise qualité d’encre).

Dans plusieurs Centres de vote de certaines communes du district de Bamako et de la Commune de Kati, il a été constaté la non disponibilité et/ou la rétention des cartes d’électeurs empêchant l’exercice du droit de vote par les citoyens, et le non affichage des listes d’électeurs.

À Bamako, Kayes et Koulikoro, les observateurs ont constaté la non assistance aux personnes en situation d’handicap.

Dans certaines localités des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti, Gao et Bamako, il a été signalé des tentatives d’utilisation de plus de deux procurations par certains mandataires.

Dans les centres de vote couverts par les Observateurs du POCIM, le taux de participation est de 23% aux alentours de 13 heures.

De façon générale, le POCIM constate que le scrutin se déroule avec des incidents et des attaques dans certaines localités de la région de Taoudénit et du cercle de Niono dans la région de Ségou.

Le POCIM continue sa veille et son observation citoyenne et fera un Communiqué sur les opérations de clôture et le dépouillement.

Bamako, le 29 Juillet 2018

Le chef de mission du POCIM

Ibrahima SANGHO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here