29 juillet 2018: une journée d’affaires pour des transports en commun

18

Si la journée du 29 juillet était électorale pour beaucoup de Maliens, elle était aussi celle d’affaires pour les transports en commun communément appelé Sotrama. Pour le transport des électeurs, la journée se négociait entre 35 000 et 45 000 FCFA.

Le dimanche 29 juillet 2018 aux environs de 12 heures, on pouvait compter une quarantaine de Sotrama garés près du centre de vote de Magnambougou Projet. Ils attendaient des électeurs pour les ramener là où ils les avaient pris. Interrogés, certains chauffeurs répondent qu’ils sont réquisitionnés par des représentants de certains candidats pour transporter leurs électeurs.

Zantigui Doumbia, chauffeur: “nous sommes réquisitionnés par des représentants de Cheick Modibo Diarra. C’est notre deuxième tour de la journée. Les électeurs que nous avons transportés sont en grande partie des vieilles personnes qui ne peuvent pas beaucoup marcher”.

Nous ne transportons pas seulement les électeurs résident du quartier, il y a aussi ceux d’ailleurs qui doivent venir voter dans ce centre, a-t- il précisé.

Sans être précis sur le tarif à laquelle son sotrama a été réquisitionné, M. Doumbia dira qu’il n’y a pas de tarif fixe. Ça se négocie entre 35 000 FCFA à 45000 FCFA.

Un autre chauffeur qui attendait, Siaka Coulibaly, précisera que les sotramas qui sont sur place ne sont pas réquisitionné pour les représentants d’un seul candidat. Certains sont pour ‘’Boua” (IBK) d’autres pour Aliou Boubacar, d’autres aussi sont là pour Cheick Modibo Diarra.

Alou Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here