IBK à la clôture de sa campagne : « Il n’y a eu aucune élection en Afrique mieux préparée que celle-ci »

2

Dans l’après-midi du vendredi 28 juillet, le président de la Republique sortant , candidat à sa propre succession, Ibrahim Boubacar Keïta à l’instar des autres candidats a clôturé sa campagne dans une ambiance  festive sur la place du Cinquantenaire à la berge du fleuve Niger. L’évènement a enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement et un public enthousiasme. Une occasion saisie par IBK de se  réjouir de la bonne organisation du 1er tour, tenu hier dimanche 29 juillet, dont il juge la qualité meilleure par rapport à toutes les autres élections organisées en Afrique.

 Pendant vingt jours soit du samedi 7 juillet au vendredi 27, le Mali a vibré au rythme de la campagne électorale pour l’élection du président de la République. Candidat à sa propre succession, IBK a sillonné tout le pays et l’étranger pendant cette période de campagne pour rappeler ce qui a été ses acquis durant son quinquennat et dévoiler sa vision pour un second mandat.

Ainsi, pour clôturer sa campagne, il était en compagnie de ses soutiens dans le cadre d’un meeting couplé d’un concert marqué par la présence des artistes maliens, les plus célèbres.

Après quelques prestations d’artistes, le président IBK sous une fine pluie a pris la parole pour livrer son impression par rapport au déroulement de sa campagne.

« Ils ont dit que ‘’Boua’’ ne peut pas faire sa campagne, mais ‘’Boua’’ est allé partout au Mali » tel a été le mot introductif du candidat IBK pour expliquer le déroulement de sa campagne, dont-il juge prometteuse.

En faisant le point des zones sillonnées dans le cadre de sa campagne, IBK, citera au titre de l’étranger, Bouaké et Abidjan (en Côte d’Ivoire), Accra (au Ghana), Libreville (en République du Gabon) et Brazzaville ( en République démocratique du Congo).

N’ayant pas mis pied depuis son accession à la magistrature suprême en 2013 dans la cité des Adrars, le président IBK n’a pas caché sa joie de tenir sa campagne à Kidal. « Boua n’a pas fait qu’une heure à Kidal, il y a passé la journée ainsi que la nuit » a-t-il déclaré.

Toujours dans le chapitre des zones sillonnées au Mali, IBK a cité entre autres les régions de Kayes, Gao, Tombouctou, Ségou, Sikasso ainsi que celle de Mopti.

Spécifiquement par rapport à la région de Mopti, IBK après avoir souligné qu’il a déjoué tous les pronostics pour avoir tenue campagne dans cette région a insisté sur le message qu’il aura livré aux populations de cette contrée. « J’ai dit à Mopti que l’Etat est le seul détenteur des armes, qui a lui d’assurer la sécurité » a-t-il déclaré.

Par ailleurs l’occasion a été opportune pour IBK de répondre à ses détracteurs qui ont dénoncé des manquements dans l’organisation du scrutin du 29 juillet. « Il n’y a eu en Afrique aucune élection mieux préparée que celle-ci » a-t-il déclaré, tout en insistant que ces détracteurs le savent bien.

Selon lui, son seul crime n’est autre que l’amour du peuple malien à son égard. « Ils peuvent tromper une certaine presse internationale, l’essentiel pour moi c’est l’amour de mon peuple » a-t-il précisé.

Très remonté, IBK lance une grosse pierre dans le jardin du voisin. « Ces gens qui sont entre les chancelleries pour raconter leur vie, ils peuvent dire ce qu’ils veulent, l’essentiel pour moi, c’est ce lien indéfectible entre moi et mon peuple » a-t-il lancé.

 

Par Moïse Keïta

 

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here