Présidentielle 2018 : Mme Kanté Djéneba N’Diaye invite au calme

9

C’est à 10h30 que la candidate Mme Kanté Djénèba N’Diaye dite «Djebou» est arrivée au centre de vote du groupe scolaire de Magnambougou projet, où elle a glissé, sous le regard des agents électoraux, médias et électeurs curieux, son bulletin dans l’urne, dans le bureau de vote N°25. Très détendue et vêtue d’un bazin blanc, la candidate était en compagnie des membres de sa famille, notamment sa mère, ses militants et son garde du corps. A sa sortie du bureau de vote, Mme Kanté Djénèba N’Diaye a exprimé sa fierté d’avoir accompli son devoir civique en tant que candidate.

S’adressant à la presse, elle a affirmé sa joie et sa fierté d’être la seule candidate parmi les 24 prétendants à la magistrature suprême. «Je remercie d’abord le peuple malien pour sa confiance placée en moi, je suis fière de moi-même d’être la seule candidate. Je veux que les élections se passent dans la transparence, la paix et dans la tranquillité. J’invite toutes les Maliennes et tous les Maliens à venir voter massivement pour sauver notre démocratie», a-t-elle confié aux journalistes.

Djebou N’Diaye se dit prête à accepter le verdict des urnes, car, selon elle, le Mali est un grand pays, un et indivisible et nous sommes tous, les enfants de ce pays. Elle a donc invité les autres candidats et les électeurs au calme. «Nous devons tous nous unir dans la paix, la cohésion, pour l’émergence et le développement de notre cher Mali », a déclaré la candidate, avant de promettre des solutions aux problèmes et préoccupations des Maliens, une fois élue présidente. Par ailleurs, dans les groupes scolaires Sogoniko I, Magnambougou Sicotra, et Magnambougou projet, l’affluence était timide, pas besoin de faire la queue pour voter, pas de bousculade des électeurs devant les bureaux de vote.

C’était le constat général dans ces trois centres. Sur ces sites, un dispositif sécuritaire visant à assurer la protection des électeurs et à interdire l’accès à toute personne ne détenant pas de carte d’électeur a été mis en place. Selon les différents présidents de ces centres, les opérations de vote ont toutes débuté à 8 h, sans retard. Les présidents, assesseurs, délégués ont tous répondu présent à 8 h. Du coté des électeurs, beaucoup tardaient à identifier leur bureau de vote. Excepté ce problème commun d’identification des bureaux de vote, le processus se déroulait timidement mais normalement.

Anne-Marie KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here