Scrutin du 29 juillet: EPM se réjouit de l’atmosphère générale

24

« Nous nous réjouissons de l’atmosphère générale autour de cette élection », a apprécié Bocari TRETA, Président de l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ (EPM) et Directeur de campagne du candidat Ibrahim Boubacar KEITA, lors d’un point de presse hier, dans l’après-midi, au QG de campagne de l’Alliance.

Le Directeur de campagne du président sortant, par ailleurs président du RPM, a campé le décor par le constat selon lequel, depuis le matin, le vote se passe dans le calme et la sérénité sur toute l’étendue du territoire national et dans les juridictions à l’étranger. C’est pourquoi il a salué la grande maturité démocratique du peuple malien. De même, a-t-il salué tous les militants de l’Alliance pour leur mobilisation exceptionnelle, en faveur du candidat Ibrahim Boubacar KEITA.
Pour autant, il en a appelé à la vigilance de tous, afin que le scrutin se déroule normalement et que le verdict soit respecté.
Le Dr TRETA a informé que l’Alliance EPM dispose d’un outil permettant de savoir les données qu’elle s’abstiendra de communiquer en respect de l’interdiction faite par la Loi de le faire.
« Nous attendons avec sérénité les résultats qui seront communiqués par les autorités compétentes », a fait savoir le Directeur de campagne de IBK qui affirme : « nous sommes confiants en la victoire de notre candidat. Inch Allah ».
La polémique autour du fichier électoral s’est invitée dans les échanges. En réponse à cette préoccupation, le Dr TRETA s’en est tenu à un certain nombre de constats :
-C’est l’Opposition qui a exigé l’Audit du fichier électoral. La Majorité s’y est pliée.
-La CENI est présidée par un responsable de l’Opposition. C’est cette CENI qui a mis en place le Comité d’Audit du fichier électoral. Tous les membres du Comité ont signé le rapport d’Audit qui atteste de la fiabilité du fichier électoral. C’est une copie de ce fichier certifié qui a été envoyé à l’imprimerie nationale de France pour la confection des cartes d’électeur biométriques. Ces cartes ont été distribuées régulièrement.
-Le Gouvernement a ouvert la Délégation générale aux élections (DGE) et l’AGETIC aux experts de l’Opposition, aux observateurs internationaux qui ont tous conclu qu’il n’existe qu’un seul fichier électoral au Mali.
-Dr TRETA a enfin salué l’initiative du Premier ministre de transporter en France un représentant de l’Opposition et un représentant de la Majorité pour qu’ils vérifient auprès de la Bibliothèque nationale de France s’il existe deux fichiers.
Interpellé sur quelques incidents qui ont émaillé le scrutin, TRETA se montre réaliste : « nous devons nous satisfaire des conditions du scrutin présidentiel du 29 juillet 2018 ». Il argumente par le fait que lors du scrutin de novembre 2016, le vote n’a pas été possible dans beaucoup de localités. Sa propre commune, Diondiori, en est une illustration. Pourtant, le scrutin s’y est normalement déroulé hier. « Ce qui est une grande progression. Nous notons quelques rebondissements, quelques incidents qui ne remettent pas en cause l’évolution positive. Nous viendrons à bout de l’insécurité ».
Sur la même préoccupation sécuritaire, le Dr TRETA déclare : « nous sommes responsables de la situation ; nous avons conscience de ce qui se passe sur le terrain ; nous sommes déployés partout sur l’étendue du territoire national. Nous nous réjouissons de l’atmosphère générale autour de l’élection du Président de la République ».
L’objet de la conférence, a-t-il répondu, était de rassurer que les choses se déroulent normalement, que la préparation a porté et faire part de la bonne organisation d’un scrutin présidentiel qui avait beaucoup d’enjeux.

Par Bertin DAKOUO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here