Atelier du collège sahélien de sécurité initié par le G5 Sahel : « La délinquance économique et financière : technique de détection, d’enquête et d’instruction » au menu des échanges

13

Le collège sahélien de sécurité a servi de cadre le vendredi 27 juillet à la cérémonie de clôture de l’exercice pratique sur la délinquance économique et financière : technique de détection, d’enquête et d’instruction. Initiée par le G5 Sahel, la formation a regroupé vingt-cinq participants venus des pays membres de l’Organisation.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction
Le Général Moro Diakité, dans son intervention, a déclaré que la présente formation répond aux besoins du G5 Sahel. Elle a pour but de « permettre l’acquisition des connaissances indispensables à la conduite des enquêtes liées aux infractions priorisées par le G5 Sahel ». Elle vise aussi à maîtriser une méthodologie d’investigation priorisant le volet financier des enquêtes de droit commun afin de mieux lutter contre l’économie souterraine et le blanchiment de capitaux et aussi maitriser techniquement et juridiquement la juxtaposition des procédures judiciaires, fiscales et douanières pour lutter efficacement contre le crime organisé.

Pendant cinq jours, les participants se sont penchés sur « la stratégie d’enquête par la priorisation du volet financier d’infraction de droit commun ; l’enquête patrimoniale » avec notamment la détection des ressources injustifiées, téléphone portable, mandats cash, monnaie électronique, cartes prépayées ; les nouveaux modes de paiement : les crypto-monnaies, le blanchissement et flux financier, la bureautique ; les mesure conservatoires, la saisie de biens en matière de non justification de ressources ou de recel.

Le porte-parole des participants, le Colonel Hassan Koné de la Mauritanie, a, pour sa part, indiqué que la finalité de la présente formation était de renforcer les capacités des cinq pays membres de l’organisation en matière de lutte contre les flux financiers illicites qui constituent une menace réelle pour leur sécurité et leur stabilité. De l’avis du colonel Koné, le développement des trafics et la montée du terrorisme ont fait accroitre les risques d’expansion des circuits financiers susceptibles aussi bien de blanchir les fonds générés par lesdits trafics que de financer les activités criminelles des groupes terroristes qui sévissent dans l’ensemble de l’espace sahélien.

A titre de rappel, le collège sahélien de sécurité est un organe de formation du G5 Sahel. Il a pour objectif d’assurer une part de la formation continue des cadres des forces de sécurité. La cérémonie a pris fin par la remise des attestations.

Abdrahamane Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here