Election présidentielle : -Le Gouvernement se félicite du bon déroulement -L’opposition dénonce des graves irrégularités

5

Si le Gouvernement se félicite du bon déroulement du premier tour de l’élection présidentielle, l’opposition dénonce des graves irrégularités qui ont émaillé le scrutin.

Les 8 millions d’électeurs maliens se sont rendus le dimanche dernier aux urnes pour choisir le nouveau président parmi les 24 candidats.

Dans un communiqué, le Gouvernement du Mali se félicite de la bonne tenue des opérations électorales du 29 juillet 2018 sur l’ensemble du territoire national. Selon ce communiqué, le vote n’a pas pu avoir lieu dans 716 bureaux de votes pour diverses raisons, soit 3,11%.

Par contre, dans tous les 22 325 autres bureaux, soit 96,89% le vote s’est globalement bien déroulé et dans des conditions satisfaisantes.

Pour le Gouvernement, ce bon déroulement est lié  à la maturité politique du peuple malien et au sens républicain et hautement patriotique des candidats qui ont mis le Mali au dessus de toute considération partisane.

Du côté de l’opposition, dans un communiqué, le chef de file, Soumaila Cissé déplore le fait que l’État ait failli à sa mission de sécurisation du scrutin, en dépit du déploiement annoncé de plus de 30 000 agents des forces de sécurité, et exhorte les autorités à en tirer toutes les conséquences : « Ce 29 juillet a été marqué par des dizaines d’incidents violents. Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessés ni de morts. Le vote n’a pas pu se tenir dans 644 bureaux de vote selon les recensements provisoires du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) ».

L’opposition dénonce également les multiples dysfonctionnements qui ont perturbé le vote de nos concitoyens : « Dans de très nombreux bureaux, des Maliennes et des Maliens ont été empêchés de voter car leurs cartes d’électeur n’étaient pas disponibles dans les bureaux de vote en violation de la loi ou en raison de l’absence de matériel électoral. Ces défaillances sont préoccupantes et nous invitons les autorités à rendre des comptes ».

Elle appelle les concitoyens à la plus grande vigilance concernant les risques de fraude et de manipulation des résultats avant de  féliciter les organisations de la société civile malienne engagées dans une démarche d’observation citoyenne.

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here