Scrutin présidentiel : Le directoire de campagne de Soumaïla Cissé déplore les incidents autour du scrutin

8

Dans un communiqué rendu public le 29 juillet, le directoire de campagne du candidat Soumaila Cissé a dénoncé les irrégularités et les incidents liés au premier tour de la présidentielle. Mais le camp de Soumaïla Cissé a aussi des motifs de satisfaction. Le communiqué.

Alors que le premier tour du scrutin présidentiel vient de s’achever, le candidat Soumaïla Cissé et son directoire de campagne adressent leurs chaleureux remerciements aux Maliennes et aux Maliens qui se sont déplacés pour accomplir leur devoir électoral et réitérer leur attachement à la démocratie. Nous pensons tout particulièrement à nos compatriotes du Nord et du Centre qui, en dépit des inquiétudes légitimes et des difficultés de tous ordres, ne se sont pas découragés. Nous voulons également saluer nos compatriotes de l’étranger, qui se sont mobilisés massivement, partout dans le monde, malgré des difficultés évidentes d’organisation.

Ce motif de satisfaction légitime ne saurait cependant occulter les graves et les nombreux incidents qui ont émaillé ces opérations de vote et qui ont même empêché la tenue du scrutin dans plusieurs localités, notamment dans le Nord et le Centre. Nous déplorons le fait que l’État ait failli à sa mission de sécurisation du scrutin, en dépit du déploiement annoncé de plus de 30 000 agents des forces de sécurité, et exhortons les autorités à en tirer toutes les conséquences. Ce 29 juillet a été marqué par des dizaines d’incidents violents. Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessés ni de morts. Le vote n’a pas pu se tenir dans 644 bureaux de vote selon les recensements provisoires du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD).

Nous dénonçons également les multiples dysfonctionnements qui ont perturbé le vote de nos concitoyens. Dans de très nombreux bureaux, des Maliennes et des Maliens ont été empêchés de voter car leurs cartes d’électeur n’étaient pas disponibles dans les bureaux de vote en violation de la loi ou en raison de l’absence de matériel électoral. Ces défaillances sont préoccupantes et nous invitons les autorités à rendre des comptes.

Nous appelons nos concitoyens à la plus grande vigilance concernant les risques de fraude et de manipulation des résultats. Nous félicitons à cet égard les organisations de la société civile malienne engagées dans une démarche d’observation citoyenne. Leur présence sur le terrain, aux côtés des délégués des partis politiques et des missions d’observation internationales, est de nature à contrecarrer les tentatives de fraude et d’assurer la transparence et la sincérité auxquelles les Maliens et les Maliennes ont droit.
Malgré tout, nous demeurons confiants dans la victoire du peuple malien. L’aspiration au changement manifestée par nos compatriotes tout au long de cette campagne et leur mobilisation en ce jour de vote trouveront leur traduction dans les urnes. La victoire est proche.

Ensemble, restaurons définitivement l’espoir !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here