721 Bureaux de vote perturbés : Le « Bourrage des urnes annoncé est là », selon Etienne Fakaba Sissoko

28

Selon les derniers communiqués livrés par des sources autorisées, 721 Bureaux de vote ont été perturbés (soit près de 250.727 électeurs inscrits dans les Régions du Centre et du Nord) empêchant ainsi les populations de voter pour des raisons d’insécurité. Ces perturbations ont été constatées dans les « fiefs » du candidat Soumaïla Cissé, selon Etienne Fakaba Sissoko, porte-parole de son Directoire de campagnes.

Dans une première note de bulletin faisant état des Bureaux de vote perturbés par des actes de représailles dans les localités du Centre et du Nord, le Ministre Ag Erlaf a donné un taux de 644 Bureaux de vote perturbés sur 23041 Bureaux enregistrés. Et, ensuite, selon le récent communiqué rendu public par ledit Ministère, ce taux a atteint 721 Bureaux de vote perturbés dans une dizaine de localités. Une situation jugée favorisante pour le Président candidat IBK, selon Etienne Fakaba Sissoko, porte-parole du Directoire de campagnes de Soumaïla Cissé, principal rival de l’actuel locataire de Koulouba : « Tous ces Bureaux de vote se trouvent dans les zones où seul le candidat de l’URD et de la Plateforme pour l’alternance et le changement a pu faire campagne. Traditionnellement, ce sont des fiefs de Soumaïla Cissé qui lui ont toujours assuré les 75% des voix du vote. Cette situation doit être à la première ligne des préoccupations des autorités pour corriger les manquements graves du premier tour. Chaque citoyen a droit de voter », a-t-il martelé sur sa page Facebook avant d’appeler les autorités à prendre les dispositions nécessaires et immédiatement avant le probable second tour ».

Des cas de bourrage d’urnes constatés ?

Toujours selon le porte-parole du Directoire de campagnes du candidat de la coalition pour l’Alternance et le changement, les premières tendances données par le Ministre de l’Administration Territoriales sont soupçonnées de bourrages au profit du Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta. Dans une note publiée sur sa page Facebook, hier matin, il a exposé ces exemples:

-Ville de Ménaka: «20702 Habitants/20818 inscrits IBK: 9998 voix; Soumaïla Cissé: 1803 voix; Aliou Diallo: 3625 voix Cheick Modibo: 80 voix. Ce qui donne, au total, 15.506 votants. Cercle de Ménaka : 33.000 voix pour IBK, 3000 voix pour Soumaïla Cissé Taux de participation : 86,36% pour des populations résidant essentiellement à l’étranger ».

-Tarkint : «19 000 Habitants / 9979 inscrits, Soumaila Cissé : 01 voix ; IBK : 9752 voix autres candidats ».

-Tchienkour, dans Diré : «Les Délégués de Soumaïla Cissé ont été chassés et les urnes ont été bourrées – IBK plus de 20.000 voix et Soumaïla Cissé 2005 ».

–Rarouss : «Après proclamations des résultats, soit 15.129 voix pour IBK et 11.269 pour Soumaïla Cissé, l’ancien Président du Conseil du Cercle bouleverse les résultats en donnant 29.958 voix à IBK et 10.019 voix pour Soumaïla Cissé ».

-Ber : «Le matériel électoral n’est pas arrivé mais des chiffres ont été donnés. Seuls trois candidats ont été crédités (4676 voix pour IBK, 3034 pour Soumaïla Cissé et 1170 voix pour Guindo) ».

-Salam (Cercle de Tombouctou) : «L’élection a eu lieu à Tombouctou : 8830 voix attribuées à IBK, 1035 à Guindo et 426 à Soumaïla ».

– Bambara Maoundé : «Le Maire a pris 80% des bulletins pour IBK et 20% à Soumaïla Cissé ».

Et Etienne Fakaba Sissoko précise que dans certaines communes du Nord de Goundam, il y a eu des urnes qui ont disparu et, de l’autre, un bourrage d’urnes à Gargando, Ruz el Ma, Tilemsi et Aljounoub.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here