Jean-Pierre Bemba de retour à Kinshasa

1

L’ex-chef de guerre Jean-Pierre Bemba a atterri à Kinshasa. Il marque ainsi son retour après plus de onze ans d’absence en République démocratique du Congo, où il veut déposer dès jeudi sa candidature à la présidentielle prévue le 23 décembre 2018.

M. Bemba veut déposer ce dossier avant de se rendre samedi dans son fief familial de Gemena (nord-ouest) sur la tombe de son père, homme d’affaires très influent à l’époque de Mobutu (1965-1997).

Acquitté
L’ancien vice-président congolais avait rejoint sa famille en Belgique le 16 juin après avoir été acquitté de crimes de guerre et crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI).

Arrivée à Kinshasa
Mercredi, après onze ans d’absence dont dix en prison, M. Bemba, 55 ans, a atterri en jet privé en provenance de Belgique vers 8h30 GMT (10h30 HB) à l’aéroport de N’Djili où il a été accueilli par ses partisans du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Après quelques minutes, M. Bemba a rejoint un salon réservé aux hôtes de marque.

Au moins un membre du gouvernement de Joseph Kabila, le ministre des Relations avec le Parlement Jean-Pierre Lisanga, se trouvait sur les lieux. M. Lisanga a rappelé que M. Bemba était toujours sénateur, d’où sa présence.

Des éléctions prévues pour le 23 décembre
M. Bemba revient en RDC une semaine avant la date-butoir du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre pour organiser le départ du président Kabila.

Le chef de l’Etat ne peut plus se représenter mais n’a toujours pas désigné de “dauphin” au sein de sa majorité présidentielle.

Pour cette élection à un tour, M. Bemba fait jeu égal avec les deux autres ténors de l’opposition, Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi, selon les intentions de vote d’un sondage présenté mardi par les universitaires du Groupe des experts du Congo.

Un leader populaire
Très populaire avant son départ dans l’ouest du pays dont la capitale Kinshasa, le sénateur Bemba veut tester sa popularité dans les rues de Kinshasa entre l’aéroport et le centre-ville (25 km). Ses partisans ont dénoncé un dispositif policier qui va l’empêcher selon eux d’aller à la rencontre des Kinois.

Aux premières heures de ce 1er août, jour férié en RDC, l’affluence dans les rues était ordinaire, à part au siège du MLC où environ 250 personnes étaient déjà réunies.


Devant la foule immense, la police tire des gaz lacrymogènes

Des dizaines de milliers de personnes sont sorties mercredi dans les rues pour saluer le retour de l’ex-chef de guerre Jean-Pierre Bemba à Kinshasa où la police a commencé à tirer des gaz lacrymogènes vers l’aéroport, a constaté une journaliste de l’AFP.

Il s’agit du plus grand rassemblement à caractère politique depuis deux ans dans la capitale de la République démocratique du Congo. La police a tiré à une dizaine de reprises sur le boulevard Lumumba, selon la journaliste de l’AFP.


Par 7sur7.be –

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here