Sécurisation du scrutin présidentiel sur l’ensemble du territoire : Un coup de bluff du Premier ministre

16

Pour la sécurisation du scrutin présidentiel du 29 juillet 2018 sur l’ensemble du territoire national, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, avait donné des assurances. Il annonçait 30 000 hommes pour sécuriser les 23 000 bureaux de vote. Malgré cela, à cause de l’insécurité il n’y a pas eu de vote dans 644 bureaux de vote. Les populations de certaines localités du Nord et du Centre du pays n’ont pas pu voter. Dans ces endroits, les Mairies, les Préfectures et Sous-préfectures ont été brûlés où saccagés, des urnes brûlées où emportées par les terroristes. Alors question : Où sont les 30.000 hommes promis par les autorités pour la sécurisation des centres de vote ? Comment peut-il y avoir des attaques à main armée et que les forces, devant les bureaux, n’aient pas réagi ?

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here