Voie d’accès à la cité universitaire de Kabala : Les accidents mortels continuent

5

A peine un an après l’ouverture de la cité universitaire de Kabala, plusieurs étudiants et un enseignant ont trouvé la mort sur la voie qui y accède, une situation à laquelle les autorités ne sont pas restées indifférentes. C’est le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga qui a lancé en personne les travaux de réfection de cette voie dans le cadre de la journée nationale de la courtoisie sur la route. Les travaux sont en cours, mais les accidents continuent toujours.

Si l’état de la route en est pour beaucoup dans ces accidents mortels, le comportement des usages n’est pas sans reproche. En effet, certains motocyclistes et chauffeurs circulent en toute ignorance du code de la route. Les conducteurs de camion benne sont particulièrement pointés du doigt car ils sont impliqués dans la plupart des accidents entrainant la mort des étudiants motocyclistes. De 2017 à nos jours, il y a eu plusieurs victimes dont un professeur et des étudiants. Ils ont tous péri dans des accidents causés par des conducteurs de camion benne. Traumatisés par ces drames, les étudiants ont organisé des manifestations pour alerter les autorités. Certaines manifestations ont d’ailleurs occasionné des dégâts matériels plus ou moins importants.

Au cours de notre enquête, nous avons pu recueillir quelques témoignages du côté des étudiants et des conducteurs de camion. Étudiant à la faculté des lettres et langues de Bamako, Chaka Coulibaly pense qu’il faut davantage agrandir la route de Kabala pour que les accidents puissent diminuer. «La route est aujourd’hui en cours de réparation mais je pense que même après ça, les accidents vont continuer car il y a des étudiants à moto et des chauffeurs qui ne respectent pas le code de la route. Ils circulent en toute insouciance. À vrai dire, ils pensent que la voie est leur propriété privée», ajoute-t-il.

A en croire un conducteur de camion benne, la faute incombe aux étudiants car ils seraient tout le temps pressés dans la circulation. «Les étudiants sont imprudents ; ils aiment doubler les camions remplis de sable, c’est ça qui cause très souvent des accidents sur cette route. Ils mettent leur vie en danger et celle des autres», accuse un chauffeur. Selon un responsable de l’Association des élèves et étudiantes du Mali, «ce problème dépasse les étudiants qui ont exprimé leur ras-le bol à l’opinion nationale et internationale en exigeant l’implication des autorités pour stopper cette sauvagerie des camions bennes à leur endroit sur la route de Kabala».

Le mardi 20 juin, la route de Kabala a fait une huitième victime du côté des étudiants. «Ce sont déjà 8 étudiants qui ont perdu la vie suite aux accrochages avec les camions bennes sur cette route. C’est un problème qui nous coupe le sommeil», a fait savoir le responsable de l’AEEM.

Fousseyni Traoré est chef de famille habitant à Kabala. «Les parents ne doivent pas autoriser leurs enfants à conduire sans permis, tout en ignorant le code de la route. Les autorités aussi doivent sensibiliser les jeunes sur le code de la route afin de diminuer les accidents», a t- il dit.

AMINATA DIAKITÉ

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here