Politiquement perdu : le Vieux Bath a tapé potto

25

Grand père avait raison : ‘’on ne saurait faire boire un âne qui n’a pas soif’’. Chassé du Gouvernement en décembre dernier, le populiste ancien ministre des domaines, Mohamed Ali Bathily se retrouve dans une posture malheureuse.
Candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet, l’homme en perte de vitesse se retrouve déboussolé. Il sait déjà qu’il n’aura même pas un pourcent des suffrages. Le pire est qu’au lieu de rester digne, il s’est mis à combattre un régime dont il est comptable du bilan et qui, au vu des résultats en passe d’être annoncées des présidentielles du 29 juillet, semble repartir pour cinq nouvelles années.
Habi Sankoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here