Le camp Soumaila Cissé a déposé ses recours concernant le 1er tour de la présidentielle : – Six juges de la Cour Constitutionnelle récusés dont la présidente

4

Plusieurs requêtes relatives aux irrégularités, bourrages d’urnes et autres violations de la loi électorale

Le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir », Soumaila Cissé, lors d’une conférence de presse avant la proclamation officielle des résultats provisoires de la présidentielle du 29 juillet, annonçait avec 16 autres candidats la récusation de la Cour constitutionnelle. Chose promise, chose faite, puisqu’il a déposé, le samedi dernier, une requête en récusation de six juges dont la présidente de la Cour constitutionnelle et plusieurs autres requêtes contre les manipulations du scrutin.

Après la proclamation de résultats par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le candidat Soumaila Cissé les a rejetés car, selon lui, ce ne sont pas ceux des urnes. Pour le directoire de campagne du chef de file de l’Opposition, le camp IBK a procédé à l’achat de conscience, au bourrage d’urnes et à plusieurs autres violations de la loi électorale pour arriver à sa fin. En plus de cela, le candidat de l’alliance « Ensemble restaurons l’espoir » récuse certains juges de la Cour constitutionnelle, accusés de corruption.

Plusieurs requêtes déposées à la Cour constitutionnelle

Après avoir constaté ces manquements lors du premier tour de la présidentielle, le président de l’URD a rejeté les résultats annoncés par le ministre de l’Administration territoriale et a introduit plusieurs requêtes auprès de la Cour constitutionnelle. En effet : « Le pool d’avocats a déposé auprès de la Cour constitutionnelle des requêtes », informe une source proche du candidat Soumaila Cissé, qui précise que l’une est une requête en récusation de six juges de la Cour Constitutionnelle dont le président et une vingtaine de requêtes relatives aux irrégularités, bourrages d’urnes et autres violations de la loi électorale.

En plus de Soumaila Cissé, les candidats Aliou Diallo, Moussa Sinko Coulibaly, Modibo Sidibé, Mountaga Tall, Mohamed Ali Bathily…ont contesté les résultats provisoires annoncés par le ministère de l’Administration territoriale qu’ils estiment loin de ceux du vote des Maliens et ont déposé des requêtes auprès de la Cour Constitutionnelle. Tous ont dénoncé les irrégularités, les bourrages d’urnes et les autres violations de la loi électorale par le camp du président sortant.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here