Le candidat Mamadou Traoré face a la presse a propos du scrutin du 29 juillet : « Nous crions au scandale, à un véritable hold-up électoral orchestré par la machine de la majorité en place »

15

Quatre jours après le 1er tour du scrutin présidentiel du 29 juillet, le jeune candidat du parti Union (AN Kan Bolo Di Gnongon Ma) Mamadou Traoré, a, ce jeudi 2 aout 2018, animé un point de presse au sein du QG de son parti. L’occasion saisie par lui pour briser le silence par des remarques faites par son parti lors de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction
« Nous avons remarqué des irrégularités sur toute l’étendue du territoire malien et à l’extérieur. Un kidnapping car les voix ont été volées et distribuées au hasard et aux candidats », déclare le candidat du parti Union Mamadou Traoré d’entrée de jeu, avant d’ajouter : « Nous avons reçu beaucoup de voix dans plusieurs localités comme Nara, Ansongo et Bourem où nous n’avons ni connaissance ni représentant ». Par contre, continue-t-il, nous avons obtenu 0% des voix dans des localités comme Kalaban Coro, Kati et Koulikoro où nous sommes fortement représentés par des membres du parti, des groupements de personnes, ainsi que les militants actifs du parti. Cela concerne presque toute la région de Sikasso et d’autres localités. « Au su et au vu de toutes ces remarques, nous, parti Union, crions au scandale, à un véritable hold-up électoral aux yeux de tout le peuple, orchestré par la machine de la majorité en place », évoque le porte-étendard du parti Union Mamadou Traoré au sujet du vécu électoral du 29 juillet. Toujours dans le cadre électoral, le « parti Union » affirme avoir constaté que certains partis de l’opposition se sont livrés à des stratégies de fraudes mal réfléchies en utilisant différentes techniques constatées par des Maliens qui suivent de près cette élection. Aussi, constate le candidat du parti Union Mamadou Traoré, des cas d’achat de voix, des votes dans les campements et hameaux en échange de matériels agricoles et des engrais, des personnes décédées figurant sur les listes, une répartition incompréhensible et anormale, pour qui connait l’emplacement géographique des bureaux de vote, selon les communes et les cercles par rapport aux différents bastions à forte densité de certains candidats.

Déplorant ces fraudes électorales créées par les leaders frustrés, le parti Union prie à travers son candidat, Mamadou Diarra « les observateurs nationaux et internationaux de porter un regard favorable minutieux sur ces irrégularités et les différents cas afin d’arrêter cette mascarade qui suscite déjà la colère des Maliens sur toute l’étendue du territoire national et ceux de la diaspora ». Avec le seul souci d’éviter la crise postélectorale, le parti Union lance le cri d’alerte « vu le stade élevé de la tricherie et du braquage des plus anciens connaisseurs des rouages dont nous n’avons aucune connaissance ». Pour finir, le candidat Mamadou Traoré demande, au nom de l’ensemble de son parti, que lumière soit faite sur cette élection par des solutions efficaces et rapides bien qu’il fasse confiance en notre mécanisme judiciaire, tout en restant derrière le code de bonne conduite dont il est membre signataire.

Mamadou Diarra stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here