Scrutin du 29 juillet : Les militants convaincus sont au Parti SADI

6

Si un candidat est sorti victorieux et renforcé de ce premier tour de la présidentielle de 2018, c’est bien le candidat du Parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) Dr Oumar Mariko. Selon les derniers résultats de cette présidentielle, il est 6e au classement général sur 24 candidats engagés. Ce résultat est constant puisqu’en 2013, il avait occupé le même rang sur un total de 28 partants (même si Tiébilé Dramé a renoncé à la dernière minute à participer à la course).

Un seul constat crève donc les yeux: Mariko n’est jamais rentré dans l’achat des consciences parce que pour lui les gens doivent voter par conviction et non à cause des billets de banque. Oumar Mariko, hier comme aujourd’hui, a toujours été et reste au service incessant et laborieux des masses travailleuses de notre pays. Il n’est pas possible de comptabiliser les femmes et les hommes qui sont passés demander service à Mariko et même des émissions sur les antennes de radio Kayira. Il a toujours répondu favorablement tel que lui commande son devoir de patriote.

S’il conserve le même rang hier comme aujourd’hui, il le doit aux militants convaincus qu’un parti ne doit pas fonctionner par la loi de la ploutocratie. Il faut dire ici que ces militants et sympathisants dont les rangs ne cessent de grossir d’année en année doivent leur fidélité au parti à cause du travail laborieux qui s’y mène sans distinction de richesse, de sexe ou d’ethnie. Ceux qui votent pour Oumar Mariko le font par conviction et c’est de cela dont les partis politiques ont besoin au Mali. Les électeurs de circonstance affiliés au calcul d’intérêt n’ont pas leur place au Parti SADI.

L’autre fait caractéristique de Oumar Mariko c’est qu’il ne transige jamais avec la vérité et cela quelque soit la personnalité de l’adversaire en face. De tels hommes politiques sont ceux qui peuvent faire le bonheur des peuples en les conduisant dans leur combat permanent pour la nourriture décente, le logement décent, les soins de santé décents, une éducation digne d’envie.

Pendant que ses adversaires politiques sur le terrain achètent à coup de millions de F CFA les consciences nationales, Mariko obtient la confiance sans condition de cercles politiques de plus en plus grands. Cette lutte de longue haleine prépare les générations futures à se prendre en charge sans complexe et sans le désir ardent d’être sous la coupe réglée d’une bourgeoisie nationale spoliatrice des intérêts du peuple travailleur.

Le score honorable ainsi obtenu par le candidat du Parti SADI est une véritable marque de confiance en l’avenir pour ces millions de jeunes, de femmes et d’hommes qui ont compris que seule la lutte véritable libère.

Il y a fort à parier que n’eut été la place de l’argent dans le vote des Maliens, bien de candidats se retrouvent à la queue. Pour des élections crédibles, il faut que les gens votent par conviction intime.

Fodé KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here