En meeting hier avant la proclamation des résultats du 1er tour de la présidentielle : Oumar Mariko n’a pas été entendu par la Cour Constitutionnelle

18

Hier mercredi, avant-même la proclamation définitive des résultats du 1er tour de la présidentielle du 29 juillet 2018 par la Cour Constitutionnelle, le candidat du parti SADI, Oumar Mariko, non moins député du cercle de Kolondiéba, a animé un grand meeting à la Bourse de travail pour y dénoncer les irrégularités et les fraudes électorales d’une part, et d’autre part, de demander à la Cour Constitutionnelle d’annuler les résultats du scrutin de ce 1er tour de l’élection. C’était sous la présence de plusieurs invités dont le chroniqueur Ras Bath, l’animateur Boubou Lah et l’Honorable Mamadou Awa Gassama.

Le porte-étendard du parti SADI, Oumar Mariko, non moins député de Kolondiéba, après avoir brièvement rappelé l’histoire de la démocratie malienne et singulièrement celle de la Bourse du travail, dira que « le SADI n’a marché ni dans l’achat de conscience ni dans le bourrage des urnes », avant d’affirmer: « Nous disons qu’il n’y a pas eu d’élection le 29 juillet passé et nous demandons  à la Cour Constitutionnelle de débouter tout le monde par l’annulation pure  et simple des résultats proclamés de cette élection».

Reconnu comme véritable acteur de l’avènement de la démocratie au Mali, le Docteur Oumar Mariko, non moins candidat du scrutin en cours, estime que cette élection fait honte à la nation malienne. Pour lui, l’Afrique, le Mali en particulier, ne peut pas continuer à choisir entre le « mal et le pire » dit-il. Aussi, rappelle-t-il, « des combats ont été faits en 1991 pour l’expression démocratique. Mais si les gens sont inaptes à être à la hauteur de ces combats, de grâce qu’ils n’infantilisent pas ce pays pour qu’on continue à crier pour dire qu’il n’y a qu’en Afrique qu’on peut faire cela ».

A ses dires, les gens doivent savoir qu’il y a de dignes fils se battant pour le port de leur voix et pour que le Mali soit un pays d’intelligence exprimée et non de la médiocrité constatée tous les jours. « La machine de vol tant qu’elle n’a pas été démantelée, elle va donner les mêmes résultats », dévoile le candidat Oumar Mariko.

Le parti SADI, après avoir mené des combats contre des irrégularités, des fraudes, et des bourrages enregistrés dans des localités comme le septentrion en plus du district de Bamako et de certaines circonscriptions électorales, s’était décidé, conformément aux énoncés de son candidat Oumar Mariko, de ne pas reconnaitre les résultats homologués par le ministre Erlaf. Qu’en sera-t-il maintenant de ceux proclamés par la Cour Constitutionnelle, peu de temps seulement après cette déclaration du Docteur Oumar Mariko?

Mamadou Diarra et Djénéba Touré, stagiaires

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here