Bonne gouvernance-lutte contre la corruption-accès aux services AEPHA : Voici le manifeste des OSC pour les candidats à l’élection présidentielle de 2018

6

Dans le cadre de l’élection présidentielle dont le 1er tour s’est déroulé le 29 juillet 2018, les organisations de la société civile ont élaboré et soumis aux 24 candidats, un document qui attire leur attention sur des questions majeures comme l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Le partage du contenu de ce manifeste avec les hommes de médias, était l’objectif principal d’une conférence de presse que la faitière a organisée, le jeudi dernier.

La Maison de la presse a abrité, ce jeudi 9 Août 2018, une conférence de presse. Objectif ? Présenter aux journalistes le contenu d’un manifeste initié par les organisations de la société civile du secteur Eau Hygiène et Assainissement, à la faveur des élections générales de 2018.

Initiative de la Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable, l’hygiène et l’Assainissement (CN-CIEPA) appuyée par WaterAid, cette conférence de presse a enregistré la participation de plusieurs OSC dont, entre autres, le Réseau plaidoyer& lobbying, Amasbif, l’Association de jeunes, (AJCAD).

A l’ouverture de la cérémonie, le président de la CN-CIEPA/Wash, Dounantié DAO, a tenu à saluer les hommes de médias pour leur présence massive à une rencontre organisée à leur intention, afin de leur permettre de prendre connaissance du contenu de ce manifeste citoyen.

A l’approche de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, des acteurs de la société civile ont procédé à une analyse minutieuse des projets de société des différents candidats, avec une attention particulière pour les axes : gouvernance, lutte contre la corruption, l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement.  Cette analyse a débouché sur l’élaboration d’un manifeste, un document qui expose les enjeux et les défis des  secteurs indiqués.  «Ce sont là des questions clés ; Nous estimons que si un candidat les intégrait de manière significative dans son programme de société, cela pourrait conduire à une amélioration des conditions de vie des populations. C’est pourquoi, deux mois durant, les organisations ont travaillé à produire ce document (manifeste) et à le soumettre aux 24 candidats, sans préjuger de qui peut être le président, qui peut être élu, qui n’est pas fort, ou qui est faible», a expliqué M Douantié DAO, le président de la CN. Sans préjuger aucun, a-t-il tenu à préciser, une copie du manifeste plus la carte d’engagement, a été remise à chacun des 24 candidats, afin, dit-il, de leur permettre de prendre connaissance du manifeste et de s’y engager en ayant une parfaite connaissance de son contenu. «La rencontre de ce matin rentre dans le cadre de ce processus de plaidoyer en faveur de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance au niveau du Mali», a déclaré Dounantié DAO. Non sans insister sur la démarche : «Une fois qu’il est d’accord avec le contenu des éléments, le candidat devrait s’engager à les intégrer dans son programme de société et faire sienne nos préoccupations», précise t-il.

Le Manifeste des Organisations de la Société Civile pour l’engagement des candidats (en faveur de l’amélioration de la gouvernance, la lutte contre la corruption et l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement) est un document qui appelle, voir interpelle les candidats à plus d’engagement en faveur des secteurs mentionnés, conformément aux objectifs de développement durables (Odd) auxquels le Mali a souscrit.

Ccom CN-CIEPA/Wash

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here