Protection de l’environnement : L’association « Avançons » à pieds d’œuvre

4

L’association « Avançons » des femmes de Yirimadio Medine, en partenariat avec le Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (Fafe), a procédé au lancement officiel de ses activités, le samedi dernier…

Rendre Bamako et ses environnants une ville propre, en transformant les montages d’ordures en fumier composte, tel est l’objectif que s’est fixé l’association « Avançons » appuyé par le Fafe.

Selon la présidente de cette association, Kéita Mariam Traoré, leur combat s’inscrit dans la seule logique de détruire les ordures en les rendant utiles. « C’est pour protéger l’environnement que nous avons mis en place ce projet. Nous vendons également ce fumier aux agriculteurs et aux jardiniers », a expliqué Mme Keïta.

La représentante du Fafe, Arhamaïtou S. Maïga a souligné que ce fonds est accessible à toutes les femmes. « Je suis satisfaite. Maintenant les femmes maliennes veulent travailler. Nous les encourageons à avoir beaucoup d’initiatives pour pouvoir faire avancer le pays. Le Fafe est là pour les femmes, c’est une structure qui a été créée par l’Etat pour aider les femmes maliennes à être plus autonomes et aussi les enfants en situation difficile », déclare-t-elle.

Appréciant l’initiative, le chef de division promotion de l’enfant et de la famille de la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille du district de Bamako, Abdoulaye Diabaté, a estimé que cette initiative devra servir d’exemple pour d’autres associations. “Je salue cette association qui a eu le souci d’assainir la Commune VI. L’idée est salutaire, elle mérite d’être pérennisée”, a-t-il-ajouté.

Par ailleurs, Keïta Mariam Traoré a souligné que l’association « Avançons » des femmes de Yirimadio Médine souhaite élargir dans les jours à venir son champ d’activités : « J’invite les autres femmes à se joindre à nous pour qu’ensemble nous puissions mener cette lutte contre les montagnes d’ordures ».

Mohamed Sylla

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here