Deuxième tour de l’élection présidentielle: « J’ai le sentiment d’avoir accompli une des missions majeures confiée au gouvernement », dixit Soumeylou Boubèye MAIGA.

21

Bamako, le dimanche 12 aout 2018.
Sous une fine pluie bienfaitrice, le Premier ministre Monsieur Soumeylou Boubèye MAIGA, a accompli ce jour son devoir civique au bureau de vote N°002 du Centre Commercial situé dans les locaux de la Mairie du District de Bamako. À sa sortie du bureau de vote, le Chef du Gouvernement a indiqué à la presse être animé du sentiment du devoir accompli : « J’ai le sentiment d’avoir accompli une des tâches majeures, une des missions majeures qui a été confiée au gouvernement par le Président de la République », en référence à l’organisation de l’élection présidentielle dans les délais légaux.

Monsieur Soumeylou Boubèye MAIGA a saisi l’occasion pour remercier tous les acteurs dont l’implication a permis la tenue aux dates constitutionnelles du premier et du second tours de l’élection présidentielle. En tout premier lieu, il a exprimé sa reconnaissance aux citoyens maliens car, dira-t-il, c‘est leur participation qui légitimise l’action du gouvernement ainsi que le processus démocratique.

Paraphrasant le Chef de l’Etat, Soumeylou Boubèye MAIGA a estimé que le Mali se stabilisera par la paix et dans la démocratie, « les deux mamelles qui permettront au gouvernement d’avancer dans la tâche de redressement du pays ».

En second lieu, le Premier ministre a salué et félicité les acteurs politiques qui ont pris part au processus électoral: « Toutes les péripéties que nous avons connues ont permis à nous-mêmes de donner la preuve de notre bonne foi, de notre volonté d’organiser un scrutin acceptable pour tout le monde, dans la transparence » a déclaré Soumeylou Boubèye MAIGA.

Sur la base de cet acquis d’un processus inclusif et transparent qu’il a mis à l’actif des tous les Maliens, le Premier ministre a affirmé que « nous continuerons tous ensemble la reconstruction du pays, parce que la volonté du Président de la République est de promouvoir une gouvernance d’entente nationale pour que la majorité des Maliens s’entendent, partagent les mêmes positions sur les grandes questions de la nation et que nous ayons encore plus conscience d’un destin commun ».

Selon Soumeylou Boubèye MAIGA, la quête d’unité et d’entente ne sera pas possible sans un consensus national. Ce à quoi s’est attelé, a-t-il conclu, le Président de la République, dans un effort de rassemblement afin de relever les défis auxquels le pays est confronté.

Cellule Communication de la Primature.

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here