Observation du 2ème tour de l’élection du président de la République : Le POCIM au rendez-vous !

4

A la veille du scrutin d’hier, soit le samedi 11 aout à l’hôtel Radisson Blu, le Pool d’observateur citoyenne (POCIM) était devant les hommes de médias à la faveur d’une conférence de presse, animée par son chef de mission, Ibrahim Sangho, afin d’informer l’opinion nationale et internationale sur les dispositions prises dans le cadre de l’observation du vote du 2ème tour.

Dans son intervention, Ibrahim Sangho dira que malgré le contexte difficile caractérisé par l’insécurité, le 1er  tour de l’élection présidentielle s’est déroulé le 29 juillet  comme prévu. Il s’agit là, dit-il,  de l’expression de la maturité du Peuple malien à travers la mobilisation de tous les acteurs du processus électoral avec l’appui et l’assistance de la Communauté internationale.

Selon lui, les différentes Missions d’Observation Électorale et la Communauté internationale se sont généralement réjouies des conditions dans lesquelles le scrutin s’est déroulé.

« A l’issue du premier tour, les données recueillies par la Chambre technique, analysées par la Chambre intermédiaire en temps réel, ont permis à la Chambre politique de se faire une opinion sur le déroulement du scrutin et d’intervenir auprès du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, de la Commission Électorale Nationale Indépendante et des autres acteurs impliqués pour contribuer à la correction des dysfonctionnements et incidents constatés » a-t-il déclaré.

Parlant du bilan de l’organisation du scrutin du 1er tour, il dira qu’il y a eu des motifs de satisfaction. A ce sujet, il a souligné entre autres, la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle dans le respect des délais légaux par les autorités compétentes et dans un climat social stable, le traitement égal des candidats au niveau des médias publics, la mobilisation des leaders d’opinion et des Organisations de la société civile pour un scrutin apaisé ainsi qu’une forte participation des électeurs, notamment des femmes et des jeunes au processus électoral.

Cependant, il a précisé en termes de défis à relever la mobilisation des électeurs pour améliorer le taux de participation,  le maintien d’un climat social et politique apaisé,  l’amélioration de l’organisation des opérations électorales, le renforcement des mesures sécuritaires sur l’ensemble du territoire, le déroulement du scrutin dans la transparence, la proclamation des résultats du deuxième tour dans les délais légaux.

De même, il a souligné l’acceptation des résultats issus des urnes par les Candidats ainsi que la proscription de la violence sous toutes ses formes

Après avoir formulé des recommandations auprès de tous les acteurs intervenants dans le processus électoral, il dira que la réussite de ce second tour va constituer une étape décisive dans la résolution de la crise à travers l’instauration de la paix et la réconciliation nationale. « Le POCIM, au vu de la reprise de la perturbation sur Internet, les réseaux sociaux et de téléphonie mobile, invite le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour garantir l’accès et la stabilité à l’ensemble de ces services » a-t-il conclu.

Moïse Kéita

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here