Pour réclamer la tenue de l’élection transparente et crédible au second tour : Des dizaines de milliers de citoyens ont marché le samedi dernier

2

Le samedi 11 août 2018, plusieurs dizaines de milliers de citoyens ont marché de la place de la Liberté à la Bourse du travail. L’objectif de ladite manifestation : dénoncer les irrégularités, les bourrages d’urnes, l’achat de conscience par le camp du président candidat IBK et réclamer une élection transparente, libre et apaisée pour le second tour.

Ils étaient tous là, les soutiens de taille de Soumaila Cissé dont Ras Bath, Diakité Kadidia Fofana, Abdramane Diarra, Racine Thiam, Paul Ismael Boro …. Et des milliers de Maliens mécontents des résultats du premier tour et déterminés pour la transparence du second tour.

« Non à la fraude électorale ! Non aux bourrages d’urnes ! Nous ne voulons pas un président élu par la fraude ! Nous réclamons une élection transparente… », scandent les manifestants depuis la place de la liberté. Ils vont plus loin en interpellant le ministre Mohamed Ag Erlaf et la présidente de la Cour Constitutionnelle, Manassa Danioko. « Manassa, Ag Erlaf, respectez le vote des Maliens ».

Devant la Bourse du travail, des leaders se sont exprimés et ont averti le régime prêt à tout pour la réélection du président IBK. « Le régime le plus incompétent de l’histoire du Mali a fait des bourrages d’urnes, des achats de conscience et des fraudes massives pour maintenir IBK. Nous sommes là pour dénoncer cela et leur dire qu’on n’accepte pas que notre victoire nous soit volée », affirme le président des jeunes de l’URD, Abdramane Diarra. Il promet que si IBK gagne dans la transparence, le camp Soumaila Cissé le reconnaitra, mais : « Quand nous gagnons, on ne va pas cautionner le vol », avertit-il.

A son tour, la directrice de campagne ajointe de Soumaila Cissé, Diakité Kadidia Fofana, a été claire : « Nous allons respecter le vote des Maliens. Que le camp d’en face ne vole pas notre victoire. Nous n’allons pas cautionner la fraude, les bourrages d’urnes, l’achat de conscience cette, fois-ci », a-t-elle laissé entendre. Pour elle, son candidat est celui qu’il faut pour l’Alternance et le Changement. Avant de terminer, elle a invité le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation et la Cour Constitutionnelle à donner les résultats du vote des Maliens.

« Nous sommes des légalistes ! Nous sommes des républicains ! Nous sommes ici pour dénoncer les irrégularités du premier tour et réclamer une élection libre et transparente, libre et apaisée », introduit le porte-parole du Collectif de Défense de la République, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath. Pour lui, les auteurs de l’achat de conscience, les bourrages d’urnes … sont des criminels et méritent des années de prison. Avant de terminer, il a précisé qu’ils n’accepteront pas la victoire de la fraude.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here