Scrutin du dimanche : La coalition Cheick Modibo Diarra 2018 était neutre !

4

 Même si par la suite le parti RPDM (Rassemblement pour le Développement du Mali) a décidé de soutenir IBK, son président le candidat de la coalition CMD 2018, Dr Cheick Modibo Diarra, 24H avant, avait affirmé ne soutenir aucun candidat  au second tour. Selon  lui, par rapport aux deux candidats : ‘’ni l’un, ni l’autre ne correspond à notre idéal du changement’’. C’était à la faveur d’un point de presse tenu au QG de sa coalition, le jeudi 9 juillet, en présence du directeur de campagne M. Moussa Mara et du président du MODEC, Konimba Sidibé.

Le candidat  de la coalition ‘’CMD 2018’’ Cheick Modibo Diarra a fait un hommage mérité à des  électeurs des régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Ségou et de la diaspora qui n’ont pas pu exprimer leur suffrage à cause entre aures, du fait partisan en politique, des terroristes et autres formes d’insécurité.

M Diarra n’est rallié à aucun candidat au second tour, il a précisé que sa conviction reste que ni l’un ni l’autre ne correspond à l’idéal de changement.

Par rapport à l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui renvoie au deuxième  tour  Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé, pour lui  cette décision est sans appel et en républicain respectueux des institutions de la République il en prend acte et ne fait pas de commentaire là dessus.

« Remplacer Ibrahim Boubacar Keïta par Soumaïla Cissé, n’est  pas l’alternance, n’est pas le changement pour nous, ce n’est ni plus, ni moins qu’un simple jeu de chaise musicale » a-t-il signalé.

En outre, il fera savoir d’avoir déjà procédé par anticipation à des consultations avec chaque entité de son regroupement, afin de leur permettre à conserver leur autonomie  en termes de consigne de vote pour le second tour.

Il a invité ses militants au sein de sa coalition de continuer à consolider ses fondements pour le futur de notre pays. Tout en déclarant que pour  sa coalition, l’alternance est claire, se rassembler pour sauver le bateau Mali en détresse au lieu de passer son temps à se crêper le chignon et laisser le navire sombrer dans les eaux abyssales.

Dira-t-il, sa conviction durant toute la course a été de promouvoir un Mali nouveau, un Etat respecté qui inspire confiance, un Etat soucieux de la prospérité  de ses citoyens et de la stabilité, de la paix et de la sécurité, avec des institutions crédibles.

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here