Second tour de l’élection présidentielle en Commune I : La pluie perturbe la mobilisation

2

Les Maliens sont sortis à nouveau ce dimanche 12 août pour choisir leur futur Président au compte du second tour de l’élection du Président de la République. Cependant, force est de constater la faible mobilisation due à la pluie qui a arrosé la capitale malienne durant toute la matinée.

Hier matin, à 8 heures déjà, la majorité des bureaux de vote du centre de vote de Doumazana, de Korofina Sud, Korofina Nord et du Medersa Diaouné de Banconi Dianguinabougou était ouvert, selon les différents coordinateurs du centre.

Il fait beau temps, le nuage plane. Quelques heures après, la pluie commence à tomber. Ce qui entraine la rareté des électeurs. En effet, si les bureaux sont ouverts, il manque d’électeurs pour voter. Comme nous explique les différents coordinateurs.

Ainsi, selon Mahamadou TANGARA, coordinateur du centre de Doumanzana, les présidents des bureaux ont commencé à prendre les matériels dès 7 heures. Comparativement au premier tour, l’affluence n’était pas au rendez-vous. Peut être que cela est dû à la pluie, poursuit-il.

Le coordinateur du centre de Korofina Nord, M. Sidy Bekaye Haïdara dira qu’il n’y a pas de problème au sein de son centre, tous les cartes d’électeur se trouvant dans les différents bureaux de vote ont été soigneusement gardées. Pour lui, la mobilisation est plus forte qu’au premier tour même si visiblement la cour était presque vide.

Quant au coordinateur du centre de vote du Medersa Diaouné de Banconi Dianguinebougou, Boubacar DIAKITE, il soutient que les électeurs ont commencé à affluer vers 15 heures. Ce qui n’était pas le cas, selon lui, au premier tour. D’après lui, il y a moins d’affluence qu’au premier tour. Cela est peut être dû à la pluie. Toutefois, il souligne que les électeurs commencent à venir vers midi.

Par ailleurs, le Maire en charge de coordonner l’organisation des élections en Commune I, Diakaridia KONE était présent. Selon lui, la pluie matinale a légèrement ralenti les votes. Mais après la pluie, la population est sortie massivement pour accomplir son devoir de citoyenneté.

Sur le plan organisationnel, M. KONE rassure que les erreurs du premier tour ont été corrigées. Les cartes d’électeur sont dans les bureaux au niveau de tous les centres. Pour lui, les contestations pour motif de fraude ne sont que des allégations. Car, dit-il, la fraude n’est jamais justifiée par quelqu’un. Par contre il appelle tous les Maliens à l’apaisement et à l’accalmie.

A noter que le centre du Groupe Scolaire de Djoumazana compte 65 bureaux de vote pour 32493 électeurs, le centre du Groupe Scolaire de vote de Korofina Nord comprend 12938 électeurs répartis entre 26 bureaux de vote, le centre du Groupe Scolaire de Bougouba (Korofina Sud) compte 3 bureaux de vote pour 1166 électeurs.

En outre, à 17h22 où nous mettions sous presse, l’affluence a beaucoup augmenté mais elle n’est pas atteint celle du premier tour. Aussi, certains électeurs n’hésitent pas à réclamer de l’argent en contre partie de leur voix.

Au chapitre des couacs, c’est au niveau du centre de vote de Doumanzana que des échauffourées de courte durée ont émaillé un moment le vote. D’abord au niveau du bureau de vote 47, un électeur a été surpris de constater que quelqu’un aurait voté à sa place d’où son refus de signer le registre. Ensuite, sur requête du mandataire de l’URD, au motif qu’au niveau du bureau n° 31, tout le personnel était sorti (président, assesseurs, délégués) pour laisser le bureau vide, on voulait fermer ce bureau de vote.

Fatoumata Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here