Second tour de l’élection présidentielle : Soumaila Cissé promet la réforme de la gouvernance électorale

17

A moins de deux jours du second tour de l’élection présidentielle qui l’oppose au président sortant, le candidat Soumaila Cissé a tenu point de presse lors duquel il a appelé tous les Maliens à le voter le 12 août pour le vrai changement que souhaitent les Maliens. C’était en présence de ses nouveaux soutiens dont Choguel Kokalla Maiga, Konimba Sidibé, les représentants des candidats Mountaga Tall, Moussa Sinko Coulibaly, Dramane Dembélé…

A l’entame de ses propos, le candidat Soumaila Cissé a dénoncé avec la dernière rigueur les graves et multiples irrégularités du 1er tour qui, pour lui, dans plusieurs localités du Nord du pays peuvent être qualifiées de banditisme politique et d’atteintes criminelles graves aux droits et à la dignité de la personne humaine. Pour lui, la vérité éclatera sur toutes ces irrégularités un jour et elle sera la honte de ceux qui ont les mains sales de fraude et de corruption.

Aux dires de l’Honorable Soumaila Cissé, malgré ces irrégularités, il a accepté d’aller au second tour après une large consultation avec tous ceux qui soutiennent sa candidature.

Soumaila Cissé a l’espoir de gagner

Selon le chef de file de l’Opposition, contrairement à une propagande orchestrée avec perversité, les Maliens ont encore et plus que jamais entre leurs mains toutes les clés de l’avenir commun. « En effet, malgré les multiples obstacles si vous vous mobilisez, le second tour de l’élection présidentielle peut encore nous permettre de gagner ! Tout dépend de vous ! », a-t-il dit devant des centaines de ces militants et la presse.

A ses dires, avec ce second tour, les compteurs sont remis à zéro et les 60% qui ont rejeté la gestion actuelle pourront le faire gagner.

Pour le candidat Soumaila Cissé, chaque Malien doit prendre conscience de ce qu’il est devant un choix majeur et doit s’engager pour le bon. « Continuer sur la voie qu’ont empruntée ceux qui avaient la lourde responsabilité de présider aux destinées du pays nous précipiterait davantage vers le chaos et l’abîme, toutes choses que je ne puis me résoudre à accepter en votre nom ! », a dit Soumaila Cissé, avant d’inviter chacun en ces termes : « Je vous propose de vous engager avec moi pour reconstruire le tissu social de notre nation déchirée, rebâtir l’Etat sur des bases justes et solidaires afin d’engager résolument notre cher pays le Mali sur la voie du redressement, de la stabilité et de la paix ».

Les promesses de Soumaila Cissé

Très confiant, le député de Nianfunké promet de mettre fin aux maux des Maliens dans son premier quinquennat. « Je me donne donc 5 années pour reconstruire, développer et apaiser notre Mali et préparer les générations nouvelles à y participer, avec leur talent et leur esprit citoyen », laisse-t-il entendre. Les voies et moyens d’y parvenir sont clairement détaillés et argumentés dans son programme, à ses dires.

Soumaila Cissé promet de revoir la loi électorale malienne

Le candidat de l’URD estime qu’il est nécessaire d’apporter une reforme au niveau de la gouvernance électorale du Mali. « C’est pourquoi, j’engagerai au plus tôt avec l’ensemble de la classe politique, une réforme profonde de notre gouvernance électorale, pour que notre pays puisse se féliciter demain d’avoir un système électoral digne des temps modernes, digne de notre histoire, digne de notre culture », promet-il, avant d’ajouter : « Seul un véritable changement de gouvernance pourra durablement améliorer vos conditions de vie et permettra de tracer l’avenir que nous voulons et dont nous pourrons être fiers ».

Avant de conclure, Soumaila Cissé dit affirme que le peuple malien est face à un choix majeur : ou bien continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec et au chaos, ou bien se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été : un pays stable, libre, uni et fier.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here