Commune VI : Faible affluence dans les centres de vote

4

Le second tour de l’élection présidentiel du Mali s’est déroulé le 12 août 2018 avec une faible mobilisation en Commune VI du district de Bamako. C’est ce que dressent les coordinateurs des centres de vote du groupe scolaire de Niamakoro (Alassane Ouattara), du centre de vote de Faladié Sokoro (Mme Somboro Cécile Arama) et du centre de vote de Sogoniko (Lassina Mariko).

Au niveau de mon centre de votre où il y a 41 bureaux de vote avec environ 400 à 500 électeurs par bureaux, indique Alassane Ouattara, le vote de démarré à l’heure. « Les délégués sont là, les forces de sécurité, les observateurs aussi », a-t-il dit. Depuis huit heures, tout se déroule dans le calme.

La seule chose déplorée ici dans ce centre, c’est le manque d’affluence. «Les électeurs ne sont pas sortis pour venir voter, venir accomplir leur devoir civique. Je pensais que vu la situation du pays, les gens allaient sortir massivement pour voter pour leur candidat de choix. Ce qui n’est pas le cas; ce n’est pas du tout comme le premier tour où on a vu de l’affluence. Nous espérons que l’affluence sera grande avant la fermeture des bureaux», a déploré Alassane Ouattara.

Le seul hic ici, explique le coordinateur Alassane Ouattara, reste la question des cartes d’électeurs. Il a constaté que certains électeurs restent confrontés à cette situation pour remplir leur devoir civique. Un mauvais travail fait par les distributeurs des cartes au premier tour qui n’avaient pas bien fait leur travail car réclament leurs argents.

A Faladié Sokoro, poursuit Mme Somboro Cécile Arama, on se réjouit du bon déroulement des opérations de vote. «La fois dernière, on a été débordé par la question des cartes d’électeurs qui n’était pas dans les bureaux de vote comme ça devait l’être. Cette fois-ci, cette erreur est corrigée à mon niveau, car je n’ai aucune plainte à ce sujet », a-t-elle dit.

Le grand problème observé dans ce centre est également la faiblesse de l’affluence. «L’affluence n’y est pas du tout, elle est très faible. Il y a une grande différence entre celle d’aujourd’hui et le premier tour où on a vu une grande mobilisation», regrette Mme Somboro Cécile Arama.

Au centre de vote de Sogoniko, Lassina Mariko, avec ses 30 bureaux, révèle que l’affluence de ce deuxième tour est faible par rapport au premier tour. «C’est peut-être que le fait que les candidats perdants n’ont pas donné de consigne de vote. Ou bien que les électeurs n’ont pas forcement suivi les consignes donnés par leurs bases. On ne peut que demander aux électeurs de venir voter, car le vote est un devoir civique», a conclu avec déception Lassina Mariko.

H.B.Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here