Fombabougou : Deux voleurs de bonbonnes de gaz arrêtés en flagrant délit

17

Le Commissariat du 12ème arrondissement de police de Bamako a interpellé deux voleurs de bonbonnes de gaz le lundi 6 juillet dernier à Fombabougou dans la commune de Moribabougou. Ils s’apprêtaient à écouler sur le marché noir, des bonbonnes de gaz volés.

Dans la matinée du lundi 6 juillet 2018, Mary Ballo a constaté le vol d’une dizaine de bonbonnes de gaz et 3 brouettes dans sa quincaillerie à Fombabougou. Le vol a eu lieu durant la nuit du dimanche 5 juillet. A peine le vol constaté, la victime a pris le soin d’alerter à la fois le 12ème arrondissement et les populations du quartier. Les voleurs avaient caché leur butin dans une famille voisine.

C’est le lundi dans l’après-midi que les voleurs, Chaka Doucouré dit Chappé et Sékou Kamissoko se sont décidés à évacuer les objets volés en faisant fait appel à un conducteur de tricycle. C’est au cours de l’opération de chargement du tricycle avec les bonbonnes de gaz volées qu’un voisin a alerté le commissaire adjoint du 12ème arrondissement Yaya Niambélé et la victime du vol. A peine l’alerte donnée, Mary Ballo a fait le déplacement pour voir de ses propres yeux, ses bonbonnes de gaz. C’est ainsi qu’il appelé le commissaire du 12ème arrondissement qui a envoyé ses éléments pour procéder à l’arrestation des bandits. Mais avant l’arrivée des policiers, les voleurs ont subi la colère des populations qui les ont bien tabassés.

Ainsi grâce à la vigilance et à la coopération de la population, Mary Ballo a pu retrouver ses objets volés. Quant au conducteur du tricycle, il a été libéré après le constat de son innocence par le commissariat. Aux dires du Commissaire Adjoint Yaya Niambelé, il n’y était pour rien car il avait juste été sollicité pour transporter les bonbonnes de gaz sans savoir qu’elles avaient été volées.

Au moment où nous mettions sous presse, les voleurs étaient toujours entre les mains des limiers du commissariat du 12ème arrondissement à cause de la grève des magistrats. Ils n’attendent que la fin de cette grève pour les transférer à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako où ils vont attendre le jour de leur jugement. L’un d’eux, sinon le principal auteur, Chaka Doucouré dit Chapé est très connu par les services de sécurité pour ses antécédents de vols et de crimes. Selon nos sources, il venait à peine être libéré de prison.

M.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here