Soumaïla Cissé hier à son QG de campagne : « Nous avons félicité IBK en 2013, qu’il vienne à son tour nous féliciter »

4

Après la fermeture des bureaux de vote suivie aussitôt par des opérations de dépouillements du deuxième tour du scrutin présidentiel du 12 août 2018, les militants, sympathisants et toutes les forces alliées au candidat de l’Union pour la démocratie et la république (URD) et aussi de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » Soumaïla Cissé, se sont donné rendez-vous au QG de campagne dudit candidat afin de savourer leur victoire certaine à ce scrutin du second tour.

Après de grands efforts fournis lors de la campagne de sensibilisation et de mobilisation contre un régime qui a montré ses limites, les militants et sympathisants de l’URD n’ont plus aucun doute sur leur victoire à ce second tour de la présidentielle. Sûrs des résultats affichés bureau de vote par bureau de vote, ils sont venus nombreux sous une ambiance festive au QG de campagne du candidat Soumaïla Cissé pour arroser un Mali sous Soumaïla Cissé, candidat de l’espoir.

Après une longue nuit de veillée de fête, les militants et sympathisants ne se sont pas empêchés d’organiser une caravane dans la ville de Bamako pour rendre visite à la haute autorité de la Cour Constitutionnelle afin de la mettre en garde contre d’éventuelles manigances du régime en vue de se maintenir au pouvoir. Une caravane au cours de laquelle on pouvait lire sur le visage des habitants de chaque quartier traversé par les caravaniers, toute la joie indiquant une véritable relaxe, suite à cette victoire qui n’est autre que celle du changement, d’une ère nouvelle au Mali.

Au QG, après la caravane, Soumaïla Cissé a vivement remercié le public sorti pour défendre la cause du Mali. À ses dires, « Le peuple a choisi pour l’alternance ». Cela intervient après avoir rassuré ses militants de sa victoire en ces termes : « Nous avons une large avance sur le président sortant. » Il a poursuivi en ajoutant : « Les premières tendances disponibles ont indiqué clairement que le peuple malien souhaite tourner la page de l’immobilisme, de l’incompétence et de l’incurie ».

A ses dires, les Maliens se sont prononcés massivement pour l’alternance et le changement. Cela, malgré les bourrages d’urnes, malgré l’achat de vote au su et au vu de tous. Il a profité de l’occasion pour rejeter « les résultats ridicules attribués au président sortant dans plusieurs localités du nord » qui, selon lui, ne reflètent en rien l’expression de la volonté de la population du nord.

Il a saisi cette occasion pour avertir tous les esprits malintentionnés qui souhaiteraient détourner cette victoire. À ceux-ci, il dit : « Nous n’accepterons pas que notre victoire soit volée. »

Le nouveau président du Mali a regretté l’acte de violence perpétré par les autorités de l’État contre Smart Medias. À ses dires, l’objectif de cet acte est de l’empêcher de mener son activité de compilation des résultats. « On fait de la remontada », a-t-il martelé, avant d’inviter son adversaire : « Nous avons félicité IBK en 2013, qu’il vienne à son tour nous féliciter ».

ISSA DJIGUIBA

Bakary Fomba, Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here