Mali: «Difficile d’affirmer que les groupes armés ont roulé pour le pouvoir en place, mais…»

4

Le 29 juillet et le 12 août derniers, pourquoi les groupes armés du Nord-Mali ont-ils accepté de sécuriser les deux tours de la présidentielle ? Et dans cette collaboration avec le pouvoir de Bamako, y a-t-il eu connivence au profit du candidat IBK ? Ibrahim Maiga est le correspondant à Bamako de l'Institut d'études et de sécurité (ISS). Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here