Second tour de l’élection présidentielle :Soumaïla Cissé rejette les résultats provisoires proclamés par le ministre en charge des élections

1

Après la proclamation par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle 2018 tenu le 12 août, le Directoire de campagne de Soumaïla Cissé a animé un point de presse pour rejeter ledit résultat. Le candidat de l’opposition démocratique et républicaine, Soumaïla Cissé, considéré comme le choix des Maliens pour l’alternance, suite au bilan chaotique du quinquennat du président en exercice du pouvoir, se saisit des nombreuses irrégularités constatées durant le déroulement du scrutin, dont le bourrage d’urnes dans certaines localités, pour refuser, au cours d’un point de presse animé à son QG le même jour, le soi-disant résultat proclamé par le ministre en charge des élections.

Le quartier général qui a servi de cadre à l’organisation de toutes les activités de campagne du parti URD à l’occasion de cette élection présidentielle était plein de partisans venus pour dénoncer les falsifications de la volonté du peuple malien. Une manigance planifiée par les tenants au pouvoir, selon le directoire.

Soumaïla Cissé, l’homme dont le sens élevé de patriotisme l’a conduit en 2013 chez IBK pour le féliciter, avant même la proclamation officielle des résultats, dira non cette fois-ci à ce vol à ciel ouvert dont les conséquences condamneront l’avenir de tout un peuple durant les cinq longues années à venir. « Ce sont leurs résultats ! Ils ne reflètent pas la vérité des urnes. Ils ne reflètent pas le vote du peuple souverain du Mali ». C’est ainsi que Soumaïla Cissé qualifie les résultats proclamés ce jeudi par le représentant de l’État en charge des élections.

Selon le chef de file de l’opposition, le 12 août a alors été un jour triste pour ce peuple malien qui a payé le prix fort de l’avènement de la démocratie pour assister au piétinement de sa volonté d’expression de la sorte. Il dira que ce résultat est celui du camp du président sortant, qui ne l’obtient d’ailleurs que par la fraude « ces résultats publiés par le camp du président sortant résultent d’un trucage monstrueux, d’une manipulation du suffrage des Maliens, un bourrage d’urnes d’une autre époque. »

Soumaïla Cissé, avant la diffusion d’une vidéo dans laquelle est mise au grand jour les bourrages d’urnes dans une localité où le président sortant est ressorti avec une écrasante victoire le jour du scrutin, citera toutes les malversations entreprises par le régime pour s’imposer à ce second mandat, parmi lesquelles : instrumentalisation de l’administration, achat de conscience, bourrage d’urnes, falsification des résultats issus des urnes, attaque du système de compilation des résultats de l’opposition, interpellation de 5 collaborateurs de l’agence Smart média, confiscation d’ordinateur et de téléphones portables, arrestation et tortures d’Abel Konan Kouasssi, un technicien de Smart média, etc. Pour défendre le suffrage volé du peuple malien, Soumaïla Cissé lance un appel à la mobilisation citoyenne pour une pression populaire pacifique et démocratique le vendredi 17 août 2018 dans l’après-midi, là où il s’adressera au peuple malien.

Issa DJIGUIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here