Présidentielle 2018 : Soumaila Cissé jugé devant le tribunal de l’histoire

1

Nous sommes en début du mois d’août 2013, Soumaila Cissé vient de surprendre le monde entier en reconnaissant la victoire de son vis-à-vis, Ibrahim Boubacar Keïta. Il est rentré dans l’histoire du Mali. En août 2018, dans le même remake, il refuse de reconnaitre les résultats et s’autoproclame vainqueur et président de la République. La roue de l’histoire tourne.

Nombreux sont les observateurs de la scène politique malienne qui ne reconnaissent plus Soumaila Cissé. Surtout lorsqu’il décide de s’autoproclamer président de la République. Quelle mouche a piqué Soumaila Cissé. Se demandent-ils.

Aucune boulimie du pouvoir ne doit amener un homme politique à remettre en cause la fragile stabilité du pays. C’est un scénario à la Jean Ping qu’il veut nous imposer en refusant de reconnaitre sa défaite. Dans le cas du pire, il sera tenu pour seul responsable d’une éventuelle crise post-électorale que lui et ses partisans n’ont eu cesse d’appeler avant même la présidentielle. Soumaila Cissé que sa retraite politique est inévitable. Il sait aussi que le tribunal de l’histoire le jugera pour sa responsabilité dans la situation actuelle que vit le pays. Même si, sa retraite politique est consommée, Soumaila doit penser à sa progéniture, car les commentaires sont libres mais les faits sont sacrés. La roue de l’histoire tourne.

Dieu veille !

Mariétou DOUCOURE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here