Mali : l’opposition va-t-elle accepter la main tendue d’IBK ?

1

Le président sortant s'est exprimé pour la première fois depuis sa réélection pour calmer le jeu avec son adversaire Soumaïla Cissé.
uparavant rejeté toutes les requêtes du candidat de l'opposition Soumaïla Cissé, les jugeant irrecevables ou infondées par manque de preuves.

Ibrahim Boubacar Keïta, 73 ans, a obtenu 67,16 % des suffrages au second tour le 12 août, pour 32,84 % à Soumaïla Cissé, ancien ministre des Finances de 68 ans, a annoncé la magistrate en ne retranchant qu'un centième au score du président sortant annoncé par le ministère de l'Administration territoriale jeudi dernier. Avec ses 41,70 % des suffrages récoltés au premier tour, il disposait d'une confortable avance sur Soumaïla Cissé (17,78 %) lors d'un second tour qui n'a pas passionné la population, le taux de participation n'ayant été que de 34,42 % au second tour, selon la Cour.

Calmer le jeu
Aussitôt conforté dans sa réélection, IBK a pris la parole et déclaré : « Je servirai le Mali selon les principes républicains. » Lors de cette première déclaration, Ibrahim Boubacar Keïta a remercié tous ceux qui ont voté pour lui, mais il s'adresse aussi à ceux qui ont fait un autre choix et à ceux qui n'ont pas pris part au vote. En outre, il a annoncé « tendre la main » à son « jeune frère » Soumaïla Cissé. « Oui, après la bataille électorale, il y a des retrouvailles ; car pour bâtir un avenir de tous les possibles, le Mali doit compter sur toutes ses filles et tous ses fils. Chacun trouvera sa place sous ma conduite. La République n'exclura personne qui ne s'exclut lui-même, j'en serai le garant. Chers jeunes du Mali et de la diaspora, vous le savez, j'ai pris l'engagement de faire de mon prochain mandat, qui va s'ouvrir le 4 septembre prochain, le mandat de la jeunesse. Je sais ce que je vous dois, je sais ce que ma génération vous doit, je sais ce que ce pays vous doit, je consacrerai le principal de nos efforts à votre épanouissement », a esquissé le président tout juste réélu.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here