Construire une communauté de destin sino-malienne

2

L’année 2018 est un “millésime” des relations Chine-Afrique, elle marquera aussi fortement les annales des relations Chine-Mali. Le sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) aura lieu début septembre à Beijing. Tout de suite après les élections présidentielles, la diplomatie malienne entamera sa première grande démarche avec sa présence au plus haut niveau en Chine.

Autour du thème “La Chine et l’Afrique: construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant”, la Chine et les pays africains travailleront ensemble et avec tous leurs efforts pour associer l’Initiative chinoise de la Nouvelle Route de la Soie, le Programme du développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU, l’Agenda 2036 de l’Union africaine et les stratégies nationales de développement des pays africains. Ceci dans l’objectif de donner de nouvelles impulsions à la coopération et au développement en commun entre la Chine et l’Afrique, et de porter le partenariat global et stratégique sino-africain à un niveau plus élevé.

De plus, le sommet de Beijing permettra de planifier le développement des relations sino-africaines dans la nouvelle ère, de conserver la position de leadership de la coopération sino-africaine dans la coopération entre l’Afrique et le reste du monde, de consolider davantage la compréhension et le soutien internationaux à l’amitié sino-africaine, et de renforcer la vision objective et globale de la communauté internationale vis-à-vis de la coopération sino-africaine.

La coopération sino-africaine, notamment la coopération sino-malienne, constitue toujours un modèle de la coopération Sud-Sud. Depuis 1960, l’année de l’établissement de nos relations diplomatiques, nos deux pays sont liés par une amitié fraternelle, traditionnelle et profonde. De nombreuses réalisations ont été faites dans tous les domaines. Attentive au développement du Mali, la Chine ne cesse d’apporter sa part de contribution aux infrastructures, à la jeunesse et à la santé. La Cité universitaire de Kabala, la plus grande en Afrique de l’Ouest, entre déjà en fonction et entame même sa deuxième phase de construction, et formera des générations d’élites pour le future du pays.

Le Centre de Formation professionnelle, fraîchement inauguré, avec sa combinaison de la technique et de la pratique, jouera aussi un rôle extrêmement important pour l’épanouissement des jeunes et la promotion de l’emploi. Pendant ces dernières années, des constructions significatives comme le 3ème Pont de Bamako ont beaucoup facilité la vie quotidienne du peuple malien. Avec autant de résultats positifs, nous sommes pleinement sûrs de l’avenir prometteux de la coopération sino-malienne.

Le gouvernement malien a lancé tout récemment la stratégie nationale du développement “Mali 2040” afin de favoriser la croissance économique et le développement durable. Le sommet de Beijing associera l’Initiative de la Nouvelle Route de la Soie au Programme “Mali 2040”, en vue de communiquer en harmonie nos politiques, nos infrastructures, nos commerces, nos finances et nos peuples. Une nouvelle opportunité historique s’ouvre devant nous quant à la coopération mutuellement bénéfique.

En mettant toujours l’accent sur le développement équilibré, et sur les domaines traditionnels de coopération tels que l’infrastructure, le commerce, la santé, l’éducation et la culture, nos efforts vont encore plus vers des secteurs tels que la paix et la sécurité, la réduction de la pauvreté et la protection de l’environnement. De nouveaux pôles de croissance vont être créés dans la coopération sino-malienne. La Chine considère le Mali comme un partenaire important en Afrique et un partenaire important dans la Nouvelle Route de la Soie, elle saisira cette opportunité historique pour promouvoir une nouvelle perspective de coopération avec le Mali, conformément aux besoins maliens, basée sur l’objectif de la paix et du développement.

A l’heure actuelle, les préparatifs du sommet de Beijing vont bon train. Avec les principes de consultation, d’organisation et de partage mutuels, la partie chinoise et la partie malienne travaillent étroitement ensemble pour élaborer des documents finaux. Je suis sûr et certain que le sommet de Beijing finira par apporter non seulement des fruits dans la coopération Chine-Afrique, mais aussi et surtout dans la coopération Chine-Mali, dans la construction d’une Communauté de destin sino-malienne encore plus solide.

ZHU Liying

Ambassadeur de Chine au Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here