Du rififi au sein du MPR : Quand Choguel plante le BEC pour Soumi !

1

La campagne présidentielle a vu le MPR jeté son dévolu sur le DR Choguel Kokalla Maïga, président du parti qui se réclame de l’héritage du régime de l’UDPM du Général Moussa Traoré. Ce parti qui a su tenir tête aux initiateurs de la démocratie, et après une campagne présidentielle de leur porte-étendard, Dr Choguel Kokalla Maïga, sans faute et qui a convaincu les observateurs avisés et des citoyens avides de changement, court une grave crise interne due au comportement du président du parti. De nos jours, il est reproché au président Choguel son choix sur Soumaila Cissé même si le BEC avait laissé le libre choix au militant de choisir entre IBK et Soumi au second tour.

Selon nos radars, le choix de Choguel n’est pas partagé par ses camarades du BEC et par bien de sections du parti. Ce qui a créé une tension au sein des tigres. Le fait de voir Choguel aux côtés de Soumi lors de ses meetings, irrite bien de cadres du parti à telle enseigne qu’une réunion du BEC avait été convoqué par le président Choguel, samedi 18 août dernier, jour de la marche de Soumaila Cissé et ses partisans pour crier ce qu’ils appellent à un « holdup » électoral du régime IBK.

Selon nos informations, pendant que ses camarades du BEC l’attendaient au siège du parti sis à l’ACI 2000, le président Choguel chauffait à blanc la foule en dénonçant les résultats provisoires du département de l’Administration Territoriale. Ce qui selon nos informations a surpris ses camarades qui à l’unanimité, après plus de deux heures d’attente, ont aussitôt annulé la réunion du BEC de ce jour.

D’où cette question qui fait débat au sein du MPR :Qu’est ce qui fait courir Choguel derrière Soumi, dont le choix n’est pas partagé au sein des tigres du BEC ainsi que de nombreuses sections, qui ont voté IBK au second tour?

En réalité, selon nos informations, de nombreuses sections ainsi que des cadres du BEC et non les moindres ont opté pour IBK au second tour de la présidentielle contrairement au président Choguel.

A vrai dire, le choix de Choguel qui est personnel a été très mal perçu au sein des tigres. D’où cette réunion du 18 août dernier,reportéàhier après-midi afin de statuer sur le sort du président Maïga qui semble s’isoler de sa formation politique, voire de ses camarades du parti. C’est fort de sa prise de position jugée spectaculaire, que la réunion d’hier devrait statuer sur son sort. Choguel restera-t-il à la tête des tigres ?

Choguel par son choix surprenant et sans concertation avec le directoire du BEC selon les mêmes sources, qui l’avait choisi comme candidat du parti lors de la présidentielle du 20 juillet dernier, se débine de la sorte sans crier gare à la stupéfaction générale pour s’arrimer au navire de Soumi.

Nous y reviendrons prochainement !

La rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here