Élection présidentielle : La plateforme «AN TÈ A BANNA» Appelle au respect des résultats proclamés par la cour constitutionnelle

0

Dans une déclaration faite, hier à la Maison de la presse, le 2è vice-président et porte parole de la Plateforme «AN TÈ A BANNA», Badara Alou Sacko, a invité l’opposition politique à accepter les résultats de l’élection présidentielle proclamés par la Cour constitutionnelle (la seule institution habilitée à se prononcer sur les résultats électoraux) et à s’inscrire dans une logique de paix. La rencontre a eu lieu en présence du président des jeunes pour la paix et le développement du Mali (OJPDM), Zoumana Sissoko et de plusieurs journalistes.

Le 2è vice-président et porte parole de la Plateforme «AN TÈ A BANNA» soutient que les organisations membres de son organisation ont suivi avec attention le déroulement du processus électoral. Selon Badara Alou Sacko, la Plateforme a noté l’engagement du gouvernement et de la classe politique pour la tenue d’élections crédibles et transparentes. Elle a aussi constaté l’organisation de manifestions par l’opposition politique pour la crédibilité du vote à travers l’audit du fichier électoral et l’égal accès de tous à l’ORTM. «Fort heureusement, nous avons aussi remarqué l’effort du gouvernement et de ses partenaires pour la prise en compte de ces préoccupations», a-t-il reconnu.

En tant qu’entité de la société civile, la Plateforme «AN TÈ A BANNA» prend acte des résultats sans commentaire, a indiqué Badara Alou Sacko. «Nous félicitions le président élu, Ibrahim Boubacar Keïta et lui demandons de rassembler toutes les filles et tous les fils du Mali pour la stabilité et la paix dans notre pays», a-t-il plaidé.

Par ailleurs, le conférencier a rappelé que notre pays a beaucoup souffert ces dernières années et qu’il n’a pas besoin d’un conflit post-électoral. Il a ainsi appelé tous les fils du pays à se donner la main pour construire ensemble notre «Maliba».

Badara Alou Sacko a saisi l’occasion pour inviter l’honorable Soumaïla Cissé, qui a prouvé par le passé qu’il a un sens élevé de la République en allant saluer son adversaire avant la proclamation officielle des résultats de l’élection présidentielle en 2013, à renouer une fois de plus avec cette tradition. Ce geste si républicain et patriotique, a-t-il dit, doit éclairer le chemin de ses actions aujourd’hui afin qu’il demeure dans les annales de l’histoire comme un grand homme de paix, toujours animé par l’amour de son pays.

«Le Mali n’a pas besoin de violence, il a plutôt besoin d’une cohésion parfaite entre toutes ses filles et tous ses fils pour un développement harmonieux», a conclu le 2è vice-président et porte parole de la Plateforme «AN TÈ A BANNA».

Mamadou SY

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here