Paul Abari Koné : Le peuple malien doit faire un bloc autour du président afin de l’aider à réussir ce second mandat pour le bonheur du Mali

1

Le Parti du Peuple Malien (PPM), membre de la plateforme « ensemble pour le Mali » a soutenu le candidat Ibrahim Boubacar Keïta à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Nous avons rencontré son jeune et charismatique leader, Paul Abari Koné, il parle de la « brillante réélection » de IBK et donne ses impressions sur le déroulement de ces élections. Lisez plutôt !

Soloni : Le président Ibrahim Boubacar Keïta que vous avez soutenu dès le premier tout a été réélu avec une large victoire, avez-vous le sentiment d’un devoir accompli?

PAK : Avant toute chose, laissez-moi féliciter au nom du Parti du Peuple Malien (PPM), membre de la plateforme « Ensemble Pour le Mali » notre candidat El Hadj Ibrahim Boubacar Keita pour sa brillante réélection à la magistrature suprême de la République duMali. Je remercie par la même occasion l’ensemble des nos militants, sympathisants et surtout la population malienne pour leur confiance renouvelée à notre candidat pour sa réélection. Comme vous venez de le demander, c’est un sentiment de satisfaction et de devoir accompli. Nous nous sommes donnés comme objectif de faire réélire le candidat IBK dès le premier tour d’où le mouvement « IBK ta ko kélén 2018 ». Même si nous avons échoué quelque part à le faire comme souhaité, nous avons néanmoins mis le paquet pour sa réélection au second tour.

Cependant le chef de fil de l’opposition rejette catégoriquement les résultats proclamés par la cour constitutionnelle et se déclare candidat élu, que dites-vous ?

Bon vous savez, on ne peut faire voir le soleil à celui qui refuse de le voir. Après la proclamation des résultats définitifs du deuxième tour par la cour constitutionnelle, nous avons tout comme vous constaté que certains contestent les résultats donnés par la plus haute juridiction. Je pense qu’il est temps qu’ils reviennent à la raison surtout le président leur a tendu la main. Personne ne gagne à ce que le pays entre dans une nouvelle crise qui n’en vaut pas vraiment la peine. Je suis convaincu d’une chose, notre grand Mali ne tombera jamais dans une crise post électorale.

Peut- on dire que les résultats sortis des urnes sont crédibles ?

Nous ne sommes plus à ce niveau. Les élections maliennes ne souffrent d’aucune irrégularité. Tous les observateurs, nationaux et internationaux ont donné leurs avis sur les élections en admettant qu’il n’y a pas eu de fraudes mais, par contre quelques irrégularités dans quelques bureaux de votes et que ces irrégularités ne peuvent pas faire l’objet d’annulations des résultats dans les dits bureaux de votes. D’ailleurs, l’ensemble de la communauté internationale a félicité le gouvernement Malien ainsi que la population pour la bonne tenue des élections qui a été l’élection la plus transparente organisée au Mali, car c’est la 1ère fois que les résultats d’une élection au Mali soient publiés bureau de vote par bureau de vote ,et c’est la première fois que le Mali organise une élection présidentielle sur le budget national.

Quels doivent être les priorités du président pour son nouveau mandat ?

Il doit continuer son œuvre de ramener la sécurité sur l’ensemble du territoire. La mise en œuvre de l’accord doit être accélérée et la réconciliation sera sans doute les préoccupations du président de la République. Je peux vous assurer que le Mali ne regrettera pas d’avoir porté son choix sur celui que les maliens appellent désormais « Boua ».

Un appel ?

Je lance un appel solennel à tous les Maliens à préserver l’unité et la cohésion sociale. Que chacun place le Mali au dessus de tout. L’heure n’est plus à la division, le grand Mali a besoin de tous ses fils unis pour relever les grands défis qui nous attendent. Enfin, j’invite l’ensemble du peuple malien à faire un bloc autour du président afin de l’aider à réussir ce second mandat pour le bonheur du Mali.

Propos recueillis par Amadingué Sagara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here