Contestation des résultats de la présidentielle: les partisans de Soumaila Cisse dans la rue

3

Décidément, le candidat malheureux du deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 août, Soumaila CISSE, a du mal à digérer sa défaite. Ses partisans étaient, à nouveau, dans les rues de Bamako, le samedi 25 août 2018, pour contester les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle.

La marche est partie de la Place de la liberté en passant par le Boulevard de l’Indépendance jusqu’à la Bourse du travail. Les marcheurs scandaient des slogans hostiles au nouveau président élu et à ses partisans : « notre victoire volée », « Manassa, la présidente de la cour constitutionnelle, une complice d’IBK »…
Pour cette marche de contestation, des centaines de manifestants sont sortis, avec à leur tête, le candidat malheureux, Soumaila CISSE. Aux côtés du chef de file de l’opposition, l’on pouvait remarquer la présence de son directeur de campagne, Tiébilé Dramé ; de Konimba Sidibé, président du parti MODEC ; de Dramane Dembélé, candidat du mouvement ARDEMA ; de Choguel Kokala Maiga, candidat du parti MPR ; du chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath.
Dans son intervention au Boulevard de l’indépendance, le chroniqueur Ras Bath a violemment critiqué la communauté internationale pour avoir félicité le Président Ibrahim Boubacar KEITA avant l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Ce qui lui fait dire qu’IBK est le Président de la communauté internationale.
Pour le fils du chérif de Nioro, Ahmed Bouyé Haidara, venu pour la marche, ‘’IBK est un incapable et ne peut plus diriger le Mali’’. Abondant dans le même sens, Konimba Sidibé et Choguel K. Maiga, tous deux anciens ministres du quinquennat finissant, ont appelé ‘’les Maliens à se lever comme un seul homme pour sauver le Mali au bord de l’implosion’’.
« Le Mali risque d’être géré par ceux qui ont décidé de le diviser », a lancé Choguel Maiga.
Pour sa part, Soumaila Cissé a remercié les marcheurs pour la grande mobilisation avant de promettre que la lutte va continuer jusqu’à la victoire finale.

Par Modibo KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here