Mamadou SIDIBE, président de l’Initiative Zéro violence: ‘’ nous appelons les contestataires à savoir raison garder’’

3

Au regard de la situation que traverse notre pays, les responsables de l’Initiative Zéro violence avant, pendant et après les élections ont procédé, le vendredi soir, à la distribution de tracts de sensibilisation dans la ville de Bamako. Avant le démarrage de cette opération appelant à la non-violence, le président de l’Initiative Zéro violence, Mamadou SIDIBE, a lancé un message de sensibilisation devant le siège de l’organisation, à Bamako-Coura.

Le président Mamadou SIDIBE a commencé par remercier le peuple malien pour sa maturité avérée lors des deux tours de l’élection présidentielle de 2018. Il a également remercié les 6 000 observateurs qui étaient déployés sur le territoire national, ainsi que les acteurs impliqués dans l’organisation de l’élection présidentielle.
M. SIDIBE a déclaré qu’après la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle et après que l’ensemble des observateurs se soit prononcé sur le bon déroulement de cette présidentielle, qu’il est temps que le peuple passe à une autre chose.
L’Initiative Zéro violence, par la voix de son président, s’est adressée explicitement aux acteurs politiques pour qu’ils comprennent que la Constitution de 1992 est une émanation des mêmes acteurs politiques. Une constitution dans laquelle il est stipulé qu’il n’y a pas de recours possible après que la Cour constitutionnelle se soit prononcée.
« Aujourd’hui, il doit être clair pour tout le monde que l’élection présidentielle de 2018 est irrémédiablement derrière nous. Il est inconcevable qu’il y est toujours des surenchères qui empêchent le peuple d’évoluer à sa guise. L’initiative Zéro violence estime que l’ensemble des conditions ont été réunies au cours du premier et du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2018 », a affirmé Mamadou SIDIBE, avant d’en appeler au bon sens de l’ensemble des citoyens maliens en ces termes : ‘’Que chacun comprenne que ce pays est un bien commun. Nul n’a un droit supérieur à celui des autres. Nous lançons un vibrant appel aux hommes politiques qui se sentent léser de revenir à la raison’’.
Le président a fait comprendre que la démocratie est un jeu dans lequel il faut toujours un gagnant et un perdant. Pour lui, si réellement les conditions de contestation étaient réunies, les observateurs seraient en porte-à-faux avec les organisateurs de l’élection. Ce qui, dit-il, n’a pas été le cas, car les 6 000 observateurs ont unanimement déclaré que cette présidentielle a été organisée dans les conditions idoines.
« À partir du moment où nous sommes tous acteurs pour avoir tous observé le déroulement du vote, il est inadmissible que certains essayent de venir nous expliquer le vécu autrement. Nous appelons les contestataires de revenir à la raison. Que l’on soit président ou planton, on peut toujours servir son pays si réellement la volonté y est », a affirmé Mamadou SIDIBE.
Pour lui, la vie d’une nation ne se limite pas à une élection et que les contestataires doivent extrêmement faire attention à ce qu’ils disent. Des propos qui, selon lui, sont de nature à les rattraper à un moment où ils s’y attendent le moins. Le président de l’Initiative Zéro violence a enfin fait comprendre que l’intérêt que nous avons tous aujourd’hui, est la quiétude si bien que nul ne gagnera dans l’abime du pays.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here