Le ministre Amadou Koïta sur la convocation du collège électoral : «Nous sommes dans le délai constitutionnel »

2

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta était face à la presse mercredi après-midi dans la salle de presse du Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA) pour son brifieng habituel. Il a présenté les six projets de texte et le seul projet de décret pris en dernier conseil des ministres, tenu mardi 28 août.

Selon Amadou Koïta, le seul projet de décret pris en conseil des ministres porte sur la convocation du collège électoral. «L’article 61 de la Constitution du Mali stipule que les députés sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans et la loi électorale prévoit également la convocation du collège électoral soixante jours avant la fin du mandat des députés», a expliqué Amadou Koïta. « Nous sommes dans le délai constitutionnel », a-t-il dit avec beaucoup de satisfaction. Ainsi, le collège électoral sera convoqué le 28 octobre prochain pour le premier tour des élections législatives. Le second tour, précise le ministre, aura lieu le 18 novembre prochain dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidat n’aurait obtenu la majorité absolue des voix au premier tour. Faisant référence à la récente élection présidentielle, il a félicité le gouvernement, tous les acteurs et la communauté internationale grâce auxquels ce scrutin «a été le plus transparent, le plus crédible et le plus sincère». Il a annoncé que l’Union africaine a décidé de prendre pour référence cette élection. Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a présenté les six projets soumis par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Il s’agit de la ratification du Protocole au Traité instituant la Communauté économique africaine relatif à la libre circulation des personnes, au droit de résidence et au droit d’établissement. Le deuxième texte est relatif à la ratification de l’Accord de prêt signé le 3 avril dernier à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes-Unis entre le gouvernement du Mali et le Fond d’Abu Dhabi pour le Développement relatif au financement du Projet de stratégie nationale de logement social pour un montant de près de 16 milliards FCFA. Ce projet est destiné à financer les travaux de réalisation de 50.000 logements sociaux. Le troisième projet de texte porte sur la ratification de l’Accord de financement relatif au Projet de développement inclusif des filières agricoles pour un montant global de plus de 12 milliards FCFA.

Quant au quatrième projet de texte, il concerne la ratification de l’Accord de financement de la phase 3 du projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest.. Les deux derniers projets sont relatifs à la ratification de l’Accord relatif au second financement de politiques de développement pour la lutte contre la pauvreté et la croissance inclusive et celle portant sur le financement du Projet de développement de la productivité et de la diversification agricole dans les zones arides du Mali. Tous deux financés par l’Association internationale de développement, à hauteur de plus de 16 milliards FCFA.

Sékouba KONARÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here