Coup dur pour le RPM: Le député Bafotigui Diallo claque définitivement la porte du parti

10

Ça ne va pas au sein du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Des dissensions ont fini par éclater au grand jour. Pour preuve, après avoir quitté depuis le 10 octobre 2017 au groupe parlementaire Rassemblement pour le Mali (RPM), groupe majoritaire avec plus de 60 députés à l’Assemblée nationale, l’honorable Bafotigui Diallo, député élu en commune VI du district de Bamako, vient de claquer définitivement la porte du parti. Il a adressé sa lettre de démission au secrétaire général de la section VI RPM de Bamako le 28 août 2018.

Joint par nos soins hier jeudi 30 août 2018 dans l’après midi, l’honorable Bafotigui Diallo a confirmé sa démission du parti au pouvoir. Même s’il ne fait pas beaucoup de commentaires sur les raisons de son départ, l’honorable Bafotigui Diallo semble être furieux contre l’instance dirigeante de l’hémicycle. « Il est grand temps pour le cercle de décision de l’Assemblée Nationale du Mali de revoir sa politique et de commencer à faire de la politique pour servir le Mali», a souligné l’honorable Bafotigui Diallo dans une déclaration d’intention en date du 10 octobre dernier adressée au Président de l’Assemblée Nationale du Mali.

«Monsieur le Secrétaire général, Sachant bien qu'un Député qui démissionne du Groupe parlementaire d'un parti doit être considéré comme démissionnaire de ce parti politique. Considérant que j'ai démissionné du Groupe RPM depuis le 10 octobre 2017, Considérant que cette forme de démission est une forme plus intellectuelle qui suscite souvent une interprétation, Je viens par la présente correspondance vous notifier sous la forme la plus connue de tous que Bafotigui Diallo a définitivement démissionné de toutes les instances du parti RPM.

En Résumé Bafotigui Diallo a démissionné du Parti RPM », c’est ce qui ressort de la lettre de démission de l’honorable Bafotigui Diallo adressée le 28 août 2018 au secrétaire général de la section VI RPM de Bamako. On se rappelle que depuis le 10 octobre 2017, l’honorable Bafotigui Diallo a démissionné du groupe parlementaire RPM. Ce jour, il adressa une déclaration d’intention au Président de l’Assemblée Nationale du Mali pour lui signifier qu’il renonce à tout poste qui lui sera attribué. Dans cette déclaration d’intention, Bafotigui Diallo invite le cercle de décision de l’Assemblée Nationale du Mali de revoir sa politique et de commencer à faire de la politique pour servir le Mali.

L’honorable Bafotigui Diallo, élu en commune VI du district de Bamako précise qu’il est une personnalité qui a le dégoût d’être un politicien. Et d’ajouter que le monde des politiciens est une jungle. Le désormais ex membre du RPM croit fermement que la politique est la recherche de solution aux problèmes de la société. « Monsieur le Président, Bafotigui Diallo fait de la politique au rythme de sa conviction, contrairement aux politiciens maliens qui font de la politique au rythme de leurs ambitions personnelles.

Mon expérience parlementaire (mandat 1997-2002 à Sikasso et ce mandat 2014- 2018 en Commune VI du District de Bamako) me prouve à suffisance que le rythme des politiciens maliens de nos jours ne sert pas le Mali...Monsieur le Président, je décide à partir de ce mardi 10 octobre 2017 de me libérer de tous les groupements politiques à l’Assemblée nationale du Mali. Je reste indépendant à l’Assemblée Nationale, une indépendance qui me permettra de jouer correctement et en toute conscience mon rôle de Député au service du Mali.

Pour terminer Monsieur le Président, je renonce à tout poste qui me sera attribué et je vous prie de porter à la connaissance de votre auguste Assemblée le contenu de cette déclaration », a souligné l’honorable Bafotigui Diallo. Joint au téléphone par le Républicain, le jeudi 30 août 2018, l’honorable Bafotigui Diallo a confirmé sa démission du parti au pouvoir.

Outre l’honorable Bafotigui Diallo, plusieurs autres députés du Rpm ont démissionné du parti au cours de ces trois dernières années tels que les honorables Niamé Keïta élu à Nara, Mamadou Doumbia, élu en commune II du district de Bamako, Kalilou Ouattara, élu en commune III du district de Bamako, Bakary Diarra, élu à Sikasso et Soiba Coulibaly, élu à Kati.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here