Présidentielle 2018 : Le Mali dans la logique d’une crise postélectorale inévitable

5

Certains Religieux et griots ne seront plus éligibles dans le cadre d’une médiation politique future. Le 4 septembre prochain, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) sera investi solennellement. Selon des sources introduites auprès de l’opposition, Soumaïla Cissé aussi sera investi le même jour.

Dans ce contexte, le seul rempart pour les Maliens ce sont les Chefs religieux et coutumiers dont les griots, ayant tous deux un rôle régulateur. En ce qui concerne les griots, ils sont reconnus en tant que maîtres de la parole, fidèles gardiens de la tradition orale. Leurs statuts font d’eux les conseillers les plus éclairés et les plus proches du Chef.

Quant aux Religieux, leur rôle régalien a une influence sur l’État malien avec l’élargissement de la société civile. L’une des causes de leurs succès est la confiance que les citoyens avaient envers eux, mais qui, après l’élection présidentielle dernière, s’effrite de plus en plus. Ces Chefs religieux méritent-ils cette place de Guides de la société qu’ils ont toujours occupée ? Sans doute qu’on ne se fait pas d’illusions surtout que l’Islam interdit toute injustice sous toutes ses formes.

Un musulman doit obéir aux lois de son pays de résidence
Certains de nos Leaders religieux doivent savoir qu’ils peuvent être écoutés, grandis, honorés parce qu’ils sont nos Guides et par respect pour l’être suprême. Mais ils doivent savoir que ce n’est pas parce qu’ils bénéficient de ces privilèges qu’ils doivent considérer que tout leur est permis ; car, nous sommes dans un pays laïc. Les dernières sorties de nos Religieux sont diversement appréciées vu le message de nature à défendre notre Constitution, notre État de Droit et ses principes de laïcité qu’ils y véhiculaient. Ainsi, nous estimons que la Religion doit avoir son champ d’action.

En somme, pour une paix durable, les Religieux doivent sensibiliser le peuple sans cautionner l’injustice. « Obéir aux Dirigeants est une obligation, cela fait partie des traditions les plus exigées dans le Coran et la sunna», mais que ces mêmes Dirigeants sachent que seule l’honnêteté fait grandir un pays…

Mahamadou Yattara : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here