Pour un changement générationnel à la tête du Mali en 2023 : Le président du Mouvement-Waati Sekou Djigué appelle au rassemblement autour d’un jeune candidat

16

Dans une tribune publiée ces derniers jours, le président du Mouvement-Waati, Sekou Djigué, a lancé un appel à la jeunesse malienne d’œuvrer au rassemblement autour d’un jeune candidat dans la perspective de l’élection présidentielle de 2023. ” Si les jeunes portent leur choix sur moi, je suis prêt à relever le défi par contre si le choix porte sur quelqu’un d’autre mon accompagnement ne fera pas défaut ” nous a confié M. Djigué, communément appelé Obama de Kalaban-coro.

Pour le président du Mouvement-Waati, Sekou Djigué, il est temps que la jeunesse se réveille afin de prendre son destin en main lors de la prochaine élection présidentielle prévue en 2023. “ Il importe que nous arrêtions avec les guerres pour travailler sur l’avenir du Mali. Il faudrait dès maintenant songer à élire un jeune président de la République en 2023. Telle doit être la vision de la jeunesse. Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) et Soumaïla Cissé sont d’ores et déjà à leur fin de carrière et ils ne pourront plus rien pour ce pays. J’implore la jeunesse à se battre pour laisser des traces et de ne pas se faire tuer à cause de ses vieux qui se sont partagé le pouvoir entre eux depuis 1992 jusqu’à nos jours. Ce qui montre que depuis la naissance de la démocratie malienne, ils sont en train de sucer lentement mais sûrement le sang des Maliens. Ainsi, les fils de pauvres n’ont plus un avenir assuré. Toutefois, il est de notre devoir de féliciter cette génération ancienne de 1992 pour la lutte farouche qu’elle a menée pour l’instauration de cette démocratie “, a fait savoir le jeune Djigué.

Il poursuit dans sa tribune : “Maintenant, nous devons nous interroger sur le rôle de notre génération. Qu’est-ce qu’elle fera pour le Mali ? Je vous rappelle que les jeunes représentent 70% de la population malienne. Un chiffre conséquent pour relever les nombreux défis dont souffre le pays. Pour ce faire, il faudra que cette jeunesse sache bien rêver et se battre pour la réalisation de ses rêves. Nous savons qu’à partir de trente ou quarante ans en tant que jeune on peut gouverner le pays. Faisons alors un changement radical ! Il convient de mettre les vieux à la retraite en leur réservant uniquement des postes de conseillers“.

Pour le président du Mouvement, très actif dans le domaine social, le sport et la promotion de la jeunesse, le Mali compte plusieurs jeunes intellectuels aptes à gouverner ce pays.

“J‘invite à les soutenir pour la réalisation de ce changement à l’horizon 2023. Que les jeunes aient leur candidat en 2023 doit être la vocation première de toute la jeunesse malienne afin de permettre à cette jeunesse de contribuer à la sauvegarde et au développement de la démocratie malienne. Enfin, l’ensemble des Maliens doivent s’unir pour accompagner les vieux à leur fin de mandat en 2023 ” a souligné M. Djigué. Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here