Relance du trafic ferroviaire : Les trois nouvelles locomotives attendues à Bamako dans une vingtaine de jours

8

Dans le cadre de la relance du trafic ferroviaire Bamako Dakar, le gouvernement du Mali, à travers le ministère des Transports et du désenclavement, a conclu au mois de juillet dernier un contrat avec une société sud africaine portant sur l’achat de trois nouvelles locomotives. Selon des sources proches du département des Transports, ces trois engins sont attendus dans la capitale des trois caïmans dans un peu moins de trois semaines.

C’est le ministre des Transports et du désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, qui s’était rendu en personne à Prétoria pour la conclusion de ce contrat portant sur l’achat de trois locomotives neuves avec une société sud africaine. Cette opération financière d’un coût de près de trois milliards de Fcfa a été rendue possible grâce à un partenariat public-privé entre le gouvernement du Mali et la société Emiratie Dubaï Port Word.

L’acquisition de ces trois nouvelles locomotives, faut-il le rappeler, s’inscrit en droite ligne des engagements des plus hautes autorités à relancer le trafic ferroviaire Bamako-Dakar, au grand bonheur des cheminots, mais surtout des populations riveraines des rails qui ont tant souffert du délabrement du chemin de fer au Mali.

Ainsi, il nous revient qu’un mois, jour pour jour après la signature du contrat, les trois locomotives qui viendront renforcer le parc de la société de patrimoine ferroviaire au Mali sont attendus incessamment à Bamako.

” Tout est déjà réglé, s’il plait au bon Dieu les trois locomotives seront à Bamako dans une vingtaine de jours. Ces engins vont transiter d’abord par le port de Dakar avant d’arriver à Bamako. Quelque part, nous pouvons dire que nous sommes dans le temps car après la signature du contrat le délai d’acheminement à Bamako est de 2 mois. Et cette période n’est pas encore complètement consommée ” nous a confié un cadre du ministère des Transports et du désenclavement qui a aussi révélé que des techniciens maliens se rendront bientôt en Afrique du Sud pour leur formation dans le cadre de la maintenance de ces machines.

“ Le ministre Moulaye Ahmed Boubacar et tout son département sont déterminés pour la relance du trafic ferroviaire qui est si cher au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta ” a ajouté notre source, qui fonde beaucoup d’espoir sur l’arrivée de ces locomotives.

” Les difficultés que traversent aujourd’hui les cheminots s’expliquent en grande partie par la vétusté des machines qui ne sont pas productives et nous espérons, qu’avec ces machines, ils pourront voir le bout du tunnel ” a conclu notre source.

K.THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here