Les vraies causes de l’interpellation du journaliste Daouda Bakary Koné directeur de la publication site croissanceafrique.com

3

Le directeur du site d’information générale croissanceafrique.com a été interpelé le mercredi dernier par des agents de forces de l’ordre. Selon ses proches, ce serait par rapport au fameux communiqué attribué au ministre de la Sécurité concernant l’enlèvement où l’arrestation de Paul Ismaël Boro, ancien directeur général du CICB. Selon notre source, il est reproché au confrère Daouda Bakary Koné d’avoir diffusé le faux communiqué attribué au ministre de la Sécurité, le Général Salif Traoré.

Notre source affirme que le journaliste est accusé d’avoir diffusé le fameux (faux) communiqué sur son media. Une enquête judiciaire a été donc ouverte contre lui, révèle la source qui ajoute : « Daouda Bakary Koné est connu pour sa franchise, mais n’est impliqué dans une quelconque rédaction de communiqué attribué au ministre de la Sécurité. Il l’a quand même diffusé » précise-t-il.
La même source de révéler que Daouda Bakary Koné reconnait la diffusion du faux communiqué sur son media, après avoir téléchargé le document sur la page Facebook d’un internaute. Notre source nous rassure que le journaliste, par la suite, a diffusé le démenti du Ministre et s’est excusé auprès de ses lecteurs. Pour lui, le démenti est visible sur la page Facebook du site d’information générale croissancafrique.com. Bref, dit-il : « Nous avons senti le travail professionnel du jeune journaliste ». Un autre confère d’ajouter : « Il a tout juste été victime de sa jeunesse ».

Selon nos enquêtes, « le journaliste voulait juste élargir le canon de communication du ministre de la Sécurité croyant que le communiqué émanait de son département. Et avant la diffusion dudit communiqué, il affirme cependant avoir mené ses propres investigations sur la crédibilité virtuelle de l’article (faux communiqué) en vérifiant la page Facebook du ministère de la Sécurité et celle de la police nationale comme d’habitude.

Et malgré toutes ces vérifications, il affirme n’avoir vu un quelconque communiqué. Il reconnaît avoir pris la responsabilité de diffuser le communiqué téléchargé car, pour lui, au cas où il serait faux, après la diffusion l’autorité concernée allait réagir afin de bannir ce genre de manipulations et désinformations au sein de la société » ajoute notre source qui préfère rester dans l’anonymat.

Au cours de nos enquêtes, un confrère nous a affirmé qu’il est reproché au journaliste « d’avoir dénoncé la disparition du journaliste de « Le Sphinx », Birama Touré, depuis plus de deux ans. Ensuite, d’autres motifs vont suivre. Il s’agit donc de savoir s’il a un lien avec Paul Ismael Boro et Moussa Kimbiri. Là encore, le jeune directeur de publication du site d’information économique croissanceafrique.com a affirmé qu’il ne connait ni Paul Boro ni Moussa Kimbri, seulement qu’il remplissait son devoir de journaliste de la société, conformément à la démocratie et la liberté d’expression en République du Mali, même si tout n’est pas rose.

Il nous revient que, pour l’instant, le journaliste et Directeur de la publication du site d’information générale et économique se porte bien. Il est gardé dans de bonnes conditions à la BIJ de Bamako-coura.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here