Sensibilisation à la non-violence: l’initiative Zéro violence à l’avant-garde du combat

1

L’Initiative ‘’Zéro violence avant, pendant et après les élections’’ s’est fait remarquer, le vendredi soir, dans la ville de Bamako, à travers la distribution des affiches appelant à la non-violence. Des centaines de jeunes filles et garçons avaient pris d’assaut les différents carrefours de la capitale pour la distribution des tracts. Le coup d’envoi a été donné au Square Patrice LUMUMBA par le président du Mouvement, Mamadou SIDIBE.

Sur les affiches distribuées aux passants, on pouvait lire les messages comme : ‘’Le respect de la Constitution, une obligation pour tous’’ ; ‘’Soyons républicains, avant d’être partisans’’ ; ‘’ Militons ! Sympathisons ! Ne tombons jamais dans l’excès !’’
Le président Mamadou SIDIBE a rappelé que six mois avant la tenue de l’élection présidentielle, son mouvement a prôné la non-violence à travers des campagnes de sensibilisation.
Il a expliqué que le choix du Square Patrice LUMUMBA pour lancer l’opération de distribution des affiches n’est pas fortuit. Ce choix, assure-t-il, a pour objectif de rappeler au peuple malien que pendant le régime militaire, les mêmes acteurs, qui occupent actuellement le devant de la scène politique malienne, avaient soutenu que la démocratie était synonyme de non-violence.
« Après 27 ans de démocratie, il est déplorable de constater que ceux-là même qui se disent démocrates prennent le peuple en otage. Les maliens ne doivent pas faire comme si Mars 1991 n’a pas eu lieu. Les mêmes hommes politiques, qui ont pris part à la rédaction de la Constitution, sont en train de la violer », a fustigé le président de l’Initiative Zéro violence.
Il a déclaré qu’au regard de la situation actuelle, les maliens ont tendance à se demander si le régime militaire ne vaut pas mieux que cette démocratie que nous vivons aujourd’hui, par le fait des hommes politiques qui violent les lois fondamentales du pays.
M. SIDIBE a largement critiqué le comportement des soi-disant démocrates qui sont en train de conduire le peuple dans l’erreur. Face à cette situation, qui n’honore pas notre pays, le président de l’Initiative Zéro violence a appelé toute la population malienne, surtout les jeunes, à ne pas se laisser instrumentaliser pour tomber dans l’excès.
Après le coup d’envoi de l’opération au Monument des Martyrs, des centaines de jeunes ont procédé à la distribution des affiches au niveau de tous les points stratégiques de la ville.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here